Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

D'après le principe de Peter

D'après le principe de Peter

« Le principe de Peter, est une loi empirique relative aux organisations hiérarchiques proposée par Laurence J. Peter et Raymond Hull dans l'ouvrage Le Principe de Peter (1970)1.

Selon ce principe, « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence » avec le corollaire qu'« Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter

 

« Explication du principe

Le principe de Peter propose de décrire les évolutions de carrière dans les hiérarchies par des principes de base simples, puis étudie les corollaires qu'impliquent ces postulats.

  • Principes de base :
    • un employé compétent à un poste donné est promu à un niveau hiérarchique supérieur ;
    • un incompétent à un poste donné n'est pas promu à un niveau supérieur, ni rétrogradé à son ancien poste.
  • Corollaires (1) :
    • un employé ne restera dans aucun des postes où il est compétent puisqu'il sera promu à des niveaux hiérarchiques supérieurs ;
    • par suite des promotions, l'employé finira (probablement) par atteindre un poste auquel il sera incompétent ;
    • par son incompétence à ce poste, l'employé ne recevra plus de promotion, il restera donc indéfiniment à un poste pour lequel il est incompétent.
  • Corollaires (2) :
  •  
    • à long terme, tous les postes finissent par être occupés par des employés incompétents pour leur fonction ;
    • la majorité du travail est effectuée par des salariés n'ayant pas encore atteint leur « seuil d'incompétence ».
  • Compléments (3) :
  •  
    • De plus, si nous partons du principe que plus un poste est élevé dans la hiérarchie, plus il demande des compétences ; plus son impact est grand sur le fonctionnement de l'organisation,
    • alors il en découle que l'impact de l'incompétence de l'employé aura été maximisé par le niveau hiérarchique du poste auquel il aura été promu.

 

Ces dernières hypothèses ne sont qu'une interprétation non systématiquement retenue du principe de Peter. »

 

à méditer sur nos chefs d'Etat...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article