Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Elections départementales 2015

Elections départementales 2015

Sonner le tocsin avant l’Apocalypse.

Bientôt, les 22 et 29 mars 2015, de nouvelles élections.

STOP à l’alternance PS-UMP.

VOTER pour un vrai changement !!!

 

1° INTRODUCTION

Quand la démocratie s’effondre et que l’individualisme prend le pas sur l’organisation et la logique sociétale et les lois naturelles, le chaos n’est pas loin. L’Apocalypse s’annonce pour notre pays, la France, mais aussi l’Europe, donc pour les racines mêmes de la civilisation occidentale.

Les signes avant-coureurs du chaos sont désormais bien visibles.

Approche en deux temps :

  • Désagrégation de la société française, par la perte des valeurs républicaines et démocratiques, mais aussi des valeurs traditionnelles (judéo-chrétiennes, grecques et latines) qui ont fait le ciment de la société pendant des siècles..
  • Invasion des barbares alliée à une cinquième colonne déjà en place et opérationnelle, mais aussi à des collabos inconscients des conséquences ou maladivement naïfs.

Ponctuellement, tout au long de ce blog et de dizaines d’autres, l’attention des lecteurs est attiré sur l’évolution de la situation sociétale, mais il va falloir mettre les observations en perspective à la lueur des évènements récents, tout en essayant de dater quelques évènements déterminants, pour le déclenchement de la confrontation généralisée qui s’annonce.

Tout d’abord notons un malentendu profond qui s’est instauré planétairement.

  • L’Occident ne parle que de démocratie matérialiste fondée sur le pouvoir – théorique - du peuple;
  • le Moyen-Orient lui oppose une organisation sociétale fondée sur la prééminence de Dieu (Allah), donc d’une transcendance supérieure à l’homme.

Dans ces conditions entendre le président de la République, François Hollande, déclarer dans son discours cette semaine, à l’Institut du monde arabe, que « l’Islam est compatible avec la démocratie » est une ineptie en l’état actuel des textes sacrés de l’Islam : le Saint Coran, la Sunna (« loi immuable » de Dieu) et les hadiths (recueil qui comprend l'ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet et de ses compagnons).

Parler comme le Premier ministre de créer un « islam de France » est aussi utopique, et n’a aucun sens. Alors que les musulmans ont une césure initiale irréductible entre les Sunnites et les Chiites, depuis l’an 632, soit 1400 ans !!!

 

2° BREF CONSTAT PRÉELECTORAL

La désaffection du citoyen pour les élections et l’augmentation de l’abstention (plus de 50 %), peut se justifier. Et pour cause…

Avec un président PS (François Hollande) qui s’est dit socialiste pendant des dizaines d’années, qui a fait campagne « contre son ennemi la finance » et qui n’est entouré que de riches et de banquiers, un président qui s’est déclaré ne pas aimer les riches, mais qui en est un lui-même et vit comme un nabab.

Avec un Premier ministre PS (Manuel Valls) qui déclare la guerre à l’islamo-fascisme, mais qui met tout en œuvre pour développer l’islam dans notre pays et son corollaire l’islamisme et l’islamo-fascisme. Le même qui appartenant à la conférence de Bilderberg, à l’association le Cercle… Groupements occultes de nantis dirigeants du monde, se prétend le chantre de la mixité sociale, en France, donc du mélange des classes sociales et surtout des « ethnies ».

http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.fr/2015/02/la-conference-bilderberg-2015-aura-lieu.html

Avec un ancien président de la République UMP (Nicolas Sarkozy) qui a battu tous les records d’endettement de la France et s’est lancé dans des guerres ou des opérations hasardeuses et néfastes pour le pays, mais qui a la prétention de revenir au pouvoir…

Comment le citoyen de base, qui est accaparé par ses obligations vitales quotidiennes et n’a pas le temps de se documenter en profondeur sur la vie de la cité, la politique, pourrait-il avoir confiance dans un vote qui est par ailleurs détourné s’il ne correspond pas aux vœux de la caste au pouvoir ?

Comment donc faire encore confiance à des comédiens de cet acabit, ou plutôt des saltimbanques de haut vol ? Il y a effectivement de quoi s’abstenir d’aller voter… MAIS, LE CITOYEN A D'AUTRES CHOIX QUE L'ABSTENTION !!!

En conclusion du constat : les partis traditionnels (UMP, PS, Verts, PC) ont failli et persistent dans les erreurs. Il faut essayer les autres ! Leur gestion ne pourra pas être pire que celle actuelle !

Il faut donc VOTER

pour un vrai changement !!!

 

3° SUR LA DÉMOCRATIE. à méditer, pour ceux qui en ont le temps...

http://www.le-message.org/?lang=fr

Rédigé par Etienne Chouard, Jacques Testart, Yves Sintomer.

http://etienne.chouard.free.fr/forum/index.php

« Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir “Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”

Dans le système actuel, nous n’avons pas tout essayé. Quelques partis devraient avoir leur chance de nous monter leur éventuel savoir-faire. Essayons-les, en évitant les faillis, dont nous pouvons juger sur bilan de l’inefficacité et même de la grande nocivité pour le pays , la Nation, la Patrie, notre civilisation.

Le site Le Message (http://www.le-message.org/) résume bien la situation de la démocratie en France. D’emblée disons que cette démocratie n’est que de façade, il s’agit en fait d’une ploutocratie (gouvernement par les riches) ou d’une bancocratie (gouvernement par les banques).

1 – Le Constat d’impuissance du peuple

  • Le pouvoir politique sert les intérêts d’une minorité d’ultra-riches contre l’intérêt général (cf. ci dessous problème central de la création monétaire abandonnée aux banques privées)
  • Se servir du pouvoir confié par le peuple contre l’intérêt général est un abus de pouvoir
  • Un régime démocratique devrait avant toute chose protéger le peuple des abus de pouvoirs
  • La constitution n’organise aucun contre-pouvoir, le peuple n’est pas protégé et la situation ne peut qu’empirer

Notre régime est en théorie le plus protecteur des peuples et pourtant le peuple n’est plus protégé. Comment une telle situation est-elle possible en démocratie ?

2 – La France est-elle une démocratie ?

  • Dans une démocratie le peuple est souverain et gouverne dans l’intérêt général
  • La constitution de la Ve République transfère le pouvoir du peuple à des représentants
  • L’intérêt général n’est pas défendu par les représentants (voir chapitre suiv.)
  • La constitution ne prévoit pour le peuple aucun moyen légal de contester l’action de ses représentants
  • On doit donc logiquement renoncer au mot “démocratie” pour décrire le régime français.

La Ve République n’est pas techniquement une démocratie, c’est un fait : le peuple n’exerce ni pouvoir ni contre-pouvoir. Mais la République laisse pourtant une charge importante au peuple : l’élection de ses représentants.

Pourtant l’élection ne change rien (voir chapitre 1) et chaque citoyen ressent profondément son impuissance politique [d’où l’abstention]. Pourquoi ce paradoxe ? L’élection n’est-elle pas synonyme de démocratie ?

3 – L’élection n’est pas la démocratie

  • L’élection permet essentiellement de choisir parmi des candidats déjà présélectionnés par des partis politiques
  • Une campagne électorale coûte cher, se faire élire coûte très cher, le soutien de puissances d’argent est indispensable
  • Obtiennent donc des pouvoirs sans contre-pouvoir les membres d’une caste politique qui forment une oligarchie et sont redevables de leur élection à des puissances d’argent
  • La véritable démocratie n’utilisait pas l’élection mais le tirage au sort pour choisir ses serviteurs, pas ses maîtres
  • De plus la véritable démocratie confiait des pouvoirs limités à ses serviteurs pour un mandat court
  • Et enfin la véritable démocratie organisait des contre-pouvoirs efficaces.

Conséquence de ces institutions en général et du tirage au sort en particulier, la véritable démocratie athénienne a permis pendant 200 ans que les pauvres soient toujours au pouvoir et jamais les riches. Ce qui n’a pas empêché la société athénienne de prospérer.

L’élection est utilisée en France depuis 200 ans et a toujours provoqué mécaniquement le résultat inverse : le pouvoir des riches toujours, le pouvoir des pauvres jamais. Vous en subissez chaque jour les conséquences (cf. chapitre 1).

L’élection n’a jamais été un outil démocratique et pourtant nous vouons un culte quasi religieux à l’élection. Le tirage au sort est à redécouvrir.

Les citoyens français n’ont pas décidé un beau jour d’élire leurs représentants. Le principe de l’élection des chefs (qui devraient en fait être nos serviteurs) est inscrit dans notre constitution, la loi supérieure du pays. Savez-vous qui a écrit la constitution ?

La vraie démocratie serait le tirage au sort des « élus ».

4 – Au cœur du problème notre constitution

  • La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt général
  • Notre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoir
  • Il y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoir
  • Toute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitution
  • La constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui.

Pour que peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante. Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique (voir chapitre précédent), mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir, et c’est pourquoi tout est dit dans ce message :

Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir

d’écrire les limites de leurs propres pouvoirs

Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”

Pour tirer au sort cette Assemblée Constituante on peut imaginer plusieurs techniques. Voici dans le chapitre suivant une proposition de processus qui aboutirait en une année à l’écriture d’une constitution protectrice de l’intérêt général.

5 – Ecrire une meilleure constitution

Voici donc une proposition parmi d’autres de processus constituant qui aboutirait sans aucun doute à l’écriture d’une meilleure constitution. On peut sûrement faire encore mieux, si vous voulez en débattre rejoignez le Forum du Plan C

Phase 1 : Sélection citoyenne.

  • Chaque citoyen à partir de 18 ans (?) désigne parmi ses connaissances 3 personnes (?) aux qualités compatibles avec l’intérêt général. Il ne s’agit pas forcement de compétence. Les qualités recherchées seraient par exemple : honnêteté, bravoure, désintéressement, patience, ouverture au débat, capacité d’analyse etc. Nous en connaissons tous autour de nous.

  • Contrairement à une élection, personne n’est candidat.

  • Toute personne peut être désignée à l’exclusion des parlementaires, ministres ou juges actuels.

  • Important : ceux qui auront écrit et voté la Constitution seront par conséquent inéligibles pour longtemps.

  • A l’issue de cette première étape, des personnes auront été de nombreuses fois désignées, d’autres peu, d’autres jamais.

Nous aurons alors une liste de 500.000, 1 million ou peut être 2 millions de personnes, composée de femmes et d’hommes de toutes origines et de tout statut social et qui ne sont candidats à rien.

Phase 2 : Tirage au sort.

  • De cette liste on retire les extrémités hautes et basses : ceux qui ont été très peu désignés et ceux qui auront été désignés de très nombreuses fois, ce qui évitera la désignation de figures médiatiques, de trop brillants orateurs, et la tentation de faire « campagne ».

  • Dans cette liste réduite (des centaines de milliers de personnes tout de même) sont tirés au sort ceux qui formeront l’Assemblée Constituante, 577 personnes par exemple.

  • Une personne tirée au sort peut refuser cette charge, on en tire alors une autre au sort jusqu’à ce que l’Assemblée soit constituée.

  • Vous obtenez ainsi l’Assemblée Constituante la plus désintéressée, et la plus représentative du peuple qui soit grâce au tirage au sort : beaucoup de pauvres, peu de riches, des femmes des hommes, des croyants, des athées, des chefs d’entreprise, des chômeurs, des agriculteurs, des intellectuels…

Phase 3 : Rédaction de la constitution.

  • L’assemblée Constituante ainsi formée aura plusieurs mois pour écrire le texte, entendre des experts de tous domaines pour éclairer ses débats. Par son travail chacun développera la compétence nécessaire pour participer aux discussions et faire ses propositions.

  • Chaque article est soumis au vote de l’assemblée.

Phase 4 : Adoption par le peuple.

  • A l’issue du processus d’écriture, le texte de la nouvelle Constitution est soumis au peuple par référendum.

  • Il y a certainement des modifications à faire, des idées à apporter, parlez-en autour de vous.

 

4° SUR LA POSSESSION D’ARMES PAR LE CITOYEN DE BASE

Une observation de Loup Espiègle, relative à la possession d’armes par le citoyen de base, à mentionner (comme aux USA) ou non dans la Constitution : « Les armes sont toujours le dernier recours, mais si le peuple est désarmé, il perd son ultime outil de dissuasion face aux forces armées, n'est-ce pas ? »

NB 1. Les Suisses et les Norvégiens ont leurs armes de service militaire chez eux. Les américains peuvent être armés à leur guise. Le citoyen français n’a aucun ultime recours contre la dictature.

NB 2. Pour en savoir plus, lire à ce sujet le discours de Robespierre sur les gardes nationales, les 27 et 28 avril 1791..

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ROBESPIERRE_DISCOURS_SUR_L_ORGANISATION_DES_GARDES_NATIONALES_decembre_1790_r.pdf

 

5° CONCLUSION

Vive la révolution par les urnes.

D’abord les 22 et 29 mars 2015. Puis en 2017.

Voter pour un vrai changement,

Ou subir l'apocalypse !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Passage 10/12/2015 16:20

Sondage: 85 % d’abstention attendue dimanche !
http://passage.hautetfort.com/archive/2015/12/10/85-d-abstention-attendue-dimanche-5729192.html

trublion 08/03/2015 08:21

il est évident que je ne voterai plus pour la droite et que je n' ai jamais voté à gauche !
Le choix est clair, ils ne sont pas si nombreux ceux qui veulent un vrai changement