Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

L'Hermione-La Fayette.

L'Hermione-La Fayette.

Marianne, n° 939 du 17 avril 2015.

« Et si on aimait la France ». Livre-testament posthume de Bernard Maris assassiné par les frère Kouachi en janvier. Extraits et commentaire dans Marianne.

NB. La question me semble déplacée. Les Français aiment la France et les enquêtes au cours des temps montrent que tout le monde aime la France. Ce n’est pas pour rien que la France est la première destination touristique du monde.

Lors des sondages d’opinions, après leur propre pays, le pays préféré des étrangers est la France (j’ai égaré la référence des sondages, merci d’accepter mes excuses).

 

En fait, le titre aurait dû être « Et si vous aimiez la France votre pays » à l’adresse des néo-Français, ceux issus de l’immigration maghrébine récente (moins de 50 ans). Il faut dire qu’avec la repentance permanente des « élus » de la Nation et l’affadissement de l’histoire de France dans les écoles, rien n’est fait pour faire aimer la France.

Curieusement, le lancement du bâtiment « l’Hermione », le bateau qui a emporté le marquis de La Fayette au secours des Insurgents américains, a donné lieu sur C dans l’air du vendredi 17 avril à une passionnante émission sur cette histoire et le rôle déterminant de la France (dont Louis XVI, le roi décapité !) dans l’indépendance des Etats-Unis. Cet épisode glorieux de la France (La Fayette, Latouche-Tréville, Louis XVI…) n’a pas dû plaire aux gauchistes du ministère car cette histoire épique ne figure pas aux programmes des enseignements !!! C’est logique, pensez donc, c’était la France royaliste au secours de révolutionnaires. Horreur-malheur aurait pu chanter la troupe du Splendide.

J’hallucine.

 

Valeurs actuelles, n° 4088 du 2 avril 2015.

« Sangatte-sur-Seine. Zone de non-droit. Un campement d’immigrés clandestins, et bientôt une salle de shoot ! A Paris, à deux pas du Sacré-Cœur et de la gare du Nord, le quartier de la Chapelle est sous tension. Et ses habitants sont à bout. »

Témoignage d’une habitante du quartier : « Je suis franco-marocaine… C’est devenu invivable. Mon voisin de pallier vend de la drogue. J’habite au 8e étage, mais l’ascenseur est toujours bloqué par les dealers. Une fois, j’ai dénoncé la situation. Résultat : j’ai été agressée quatre fois, et on me lance régulièrement des œufs quand je sors de chez moi. Mon fils n’ose plus quitter la maison … »

Autre témoignage : « Un appartement c’est l’investissement de toute une vie. Le mien est invendable. »

NB. La gangrène est en train d’émigrer de la banlieue vers le centre de la capitale. Mais attention, il ne faut pas le dire… Ce serait de la stigmatisation. De qui ? De la racaille ?

 

L’invasion pourtant s’accélère : 11 000 immigrants en une semaine !!! recueillis en Italie. Et l’Europe est impuissante à trouver une solution… Aussi ils vont bientôt arriver chez nous.

L’État islamique-Daesh (« qui n’est pas un État », la nuance semble important à nos politiciens nullards), a promis de nous en envoyer 500 000 depuis la Libye, libérée du dictateur Kadhafi par notre ex-grand timonier Sarkozy. J’hallucine encore et toujours, puisque les bras m’en sont tombés depuis longtemps. Il faut dire qu’à droite ils sont dans la panade, entre Sarkozy, Juppé ou Estrosi le choix est dantesque.

 

C’est à suivre évidemment. Mais les infos, à la limite des canulars, ne facilite pas l’analyse de la situation.

KONK. L'invasion a commencé par de petites taches.

KONK. L'invasion a commencé par de petites taches.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article