Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Depuis qu’ils ont orchestré un coup d’État en Ukraine contre le régime légal de Viktor Ianoukovytch, en violation du droit international, les États-Unis et leurs vassaux européens n’ont cessé de provoquer volontairement des tensions avec la Russie. http://reseauinternational.net/lupr-demande-francois-hollande-dorganiser-en-urgence-referendum-politique-sanctions-contre-russie/?sa=X&ved=0CC4Q9QEwDGoVChMIk4-Lkcz2xgIVS7IUCh3-bACB

Depuis qu’ils ont orchestré un coup d’État en Ukraine contre le régime légal de Viktor Ianoukovytch, en violation du droit international, les États-Unis et leurs vassaux européens n’ont cessé de provoquer volontairement des tensions avec la Russie. http://reseauinternational.net/lupr-demande-francois-hollande-dorganiser-en-urgence-referendum-politique-sanctions-contre-russie/?sa=X&ved=0CC4Q9QEwDGoVChMIk4-Lkcz2xgIVS7IUCh3-bACB

à noter que l'on ne nous parle que du lait, mais il y a aussi des cadavres dans les placards agricoles ignorés par la télé.

 

La France de « l’Audacieux » « Avant-gardiste » a refusé de livrer deux bâtiments (les Mistral) à la Russie… Perte sèche pour nos finances 1,2 milliard d’euros. Compensés par nos impôts (pour ceux qui en paient évidemment)

 

Mais, à l’unisson avec les USA et la Communauté européenne, la France a pris d’autres sanctions imbéciles, pour freiner la venue des Russes en Europe.

 

La Russie de Poutine, un vrai chef d’État, a répliqué tout logiquement, en appliquant des sanctions réciproques.

 

Le résultat de cette fumeuse opération de suivi aveugle des États-Unis est :

  • Moins de Russes viennent en France dépenser leur argent et les hôteliers de la Côte d’Azur, font grise mine. Les Russes vont en Italie ou en Espagne…

 

  • Les producteurs de pommes Normands exportateurs vers la Russie, qui a mis l’embargo (en réaction) ont dû être indemnisés par nos impôts… Perte sèche.

 

  • Les producteurs de porcs de Bretagne et de Savoie sont dans la même situation et ne peuvent plus exporter vers la Russie, mettant leurs exploitations en état de survie. Ces exportations n’étant pas compensées par la consommation de porc par nos amis du Maghreb. Les producteurs de porcs et d’autres seront donc indemnisés par nos impôts. C’est la nouvelle conception du commerce libéral à la mode de « l’Audacieux ».

 

  • Ne tirant aucune conséquence de leurs décisions imbéciles et irréfléchies, nous avons décrété l’embargo de nos produits vers la Crimée.

 

Et tout ça pour quoi ???

 

Parce que la Russie, après un référendum démocratique a récupéré la Crimée qui a toujours été Russe, au grand dam d’un pouvoir ukrainien dont l’éthique laisse à désirer.

 

Exemple : Gérard Depardieu, comédien, est interdit d’Ukraine, comme Emir Kusturica, le cinéaste. Ce dernier a fort justement déclaré, en colère : « Dans l’Europe actuelle, un antifasciste est traité de nazi, alors qu’un nazi est qualifié de démocrate »

Source Valeurs actuelles n°4104.

 

Nous sommes entrés dans le cœur de la problématique du pouvoir actuel, changer le sens de tous les mots qui gênent !!! Et surtout imposer à la télé la présence continue de Normal Ier, pour tout et n’importe quoi… Pour espérer nous imposer par un réflexe pavlovien (tiens un Russe) « l’Audacieux » en 2017, malgré sa gestion calamiteuse de la France... Il doit avoir encore quelques copains de la haute à caser !

 

C'est à se demander s'il prie pour que le Français continue à ronronner, jusqu'en 2017.

 

Notons un titre d'économie matin :

"L'absurdité des sanctions européennes contre la Russie"

http://www.economiematin.fr/news-absurdite-sanctions-europeennes-russie-bondarev

 

Commenter cet article

Breizhdaviken 26/07/2015 08:59

Pourtant je pense que " l'Audacieux " à plus de supporters que l'on peut en trouver lors des sondages ( après tout on dit ce que l'on veut et dans l'isoloir on vote pour qui l'on veut ...) et je
pense que nous avons du souci à nous faire, il sera présent aux prochaines présidentielles !

trublion 26/07/2015 06:38

seulement voilà, plus je le vois, plus il me dégoute, et mon petit doigt me dit que je ne suis pas seul