Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

La laitière et le pot au lait de Jean de La Fontaine

La laitière et le pot au lait de Jean de La Fontaine

Après le Brésil, maintenant c'est l'Inde qui renonce et commande ses avions à la Russie.

Ce sont nos agriculteurs qu'il faut indemniser pour les conséquences des sanctions imbéciles contre la Russie. Chaque jour il en remet une couche et il peut continuer à massacrer le pays et les parlementaires votent systématiquement.

A quand l'abolition des privilèges ???

 

La laitière et le pot au lait par Jean de La Fontaine vous connaissez ? "Adieu veaux, vaches, cochons, couvée"

Pour info l'Inde et le Brésil font partie des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

 

L'alignement systématique et inconsidéré de François Hollande sur Obama nous coûte très cher... Sans contrepartie que la satisfaction de l'ego de notre président reçu en grandes pompes à Washington !!!

 

Nous étions une nation charnière et nous sommes devenus un nième Etat des USA.

 

En fait les Rafales vendus à l'Egypte eux ont été cofacés, c'est à dire qu'à terme c'est le contribuable français qui les offrira à l'Egypte, si elle ne paie pas !!! MAIS, notre président, lui, était l'invité d'honneur du maréchal Sissi. Il faut dire qu'avec un don de 26 Rafales, il pouvait dire merci à l'Audacieux.

 

C'est débile.

 

Bravo monsieur le Président. Et avec ça il faut subir (puisque je suis abonné) les articles cirage de pompes de journalistes (comme Robert Namias, dans Var Matin) qui trouvent que "la méthode Hollande porte des fruits". Il a vu ça où ce journaliste ???

 

C'est effrayant !!! Nous sommes vraiment dans une dictature soft où la propagande tient lieu d'information.

Commenter cet article

Bernard 12/08/2015 20:25

Rien a rajouter...si ce n'est que cette triste réalité.que beaucoup de francais ignorent...les pauvres...ils sont en vacances ...ce sera la rentrée qui sera difficile avec l'augmentation inévitable des impôts..pour régler toutes ces erreurs politiUes et commerciales.