Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Cordoue, la mosquée-cathédrale aux 1000 colonnes (romaines)

Cordoue, la mosquée-cathédrale aux 1000 colonnes (romaines)

Brève approche de trois des plus grands savants « arabo-musulmans ».

Droit du sang ou droit du sol ???

 

1 - Avicenne (Ibn Sina), 980-1037, in Wikipédia.

Philosophe et médecin PERSE. Ses propres disciples l'appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le « troisième Maître » (après Aristote et Fârâbî).

Notons que le deuxième maître, Al Fârâbî, a étudié et répandu dans le monde musulman les idées d’Aristote (le grec, « premier Maître »).

 

Avicenne a poursuivi l’œuvre de Fârâbî et diffusé largement en langue arabe les pensées d’Aristote.

 

2 – Averroès (Ibn Rochd de CORDOUE), 1126-1198, in Wikipedia.

Son ouverture d'esprit et sa modernité déplaisaient aux autorités musulmanes de l'époque, qui l'exilèrent comme hérétique, et ordonnèrent que ses livres soient brûlés. Il a commenté abondamment et brillamment les œuvres d'Aristote : aussi les théologiens latins le nommaient-ils « Le Commentateur ».

 

3 - Il faut aussi citer Ibn Khaldoun (1332-1406), considéré comme « le plus grand des penseurs arabes ». Originaire d’Afrique du nord, on je ne sais s’il était arabe ou berbère. Tahar Ben Jelloun écrit de lui (dans L’Islam expliqué aux enfants) : « s’il ne faut garder en mémoire qu’un seul nom, le dernier grand savant arabe, celui qui a écrit une œuvre de portée universelle, c’est Ibn Khaldoun. Il est l’inventeur de ce qu’on appelle aujourd’hui la “sociologie”.

 

Ibn Khaldoun a écrit sur les arabes : « tout ce dont ils peuvent se saisir sans lutte et sans danger, ils l'enlèvent, puis ils s'enfuient vers leurs pâturages du désert. » […]

« ils ne connaissent, pour ce qui est de prendre le bien d'autrui, aucune limite à laquelle ils se tiennent »

« la civilisation que les Perses y avaient développée est ruinée pour sa plus grande part ».

[les Arabes], c’est la perte de l'humanité et la ruine de la civilisation. »

 

BREF COMMENTAIRE

Voir l’article n° 1858 du 16 novembre 2013.

http://www.ampus-casanova.com/article-1858-ce-soir-un-peu-de-culture-quelques-rappels-sur-l-histoire-des-civilisations-aujourd-hui-le-121149927.html

 

D’abord il est à noter qu’aux premiers siècles de l'hégire (VIIe et VIIIe siècles), les Syriens et Mésopotamiens chrétiens de langue syriaque et grecque ont traduit en arabe certains textes philosophiques et scientifiques issus du monde gréco-romain.

 

Pour les bobos parisiens gauchistes et ignares, l’islam et les Arabes « ont tant apporté au monde » !!! Pour Mélenchon (à Marseille) : « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères. »

 

Affirmation gratuite, rapportée à l’histoire réelle et non fantasmée puisque l’Arabie, terre d’origine des Arabes, bédouins et de l’islam n’a produit aucun « savant ». Puisque « les géants » (appellation de l’Obs) étaient qui Perse (Iran actuel), comme Avicenne, ou Espagnol de Cordoue, comme Averroès (pourchassé par la justice musulmane pour apostasie). Et qu’enfin, Ibn Khaldoun était Maghrébin, d’origine arabe douteuse, puisque de famille andalouse (soit Arabe ou Berbère ?) et par ailleurs particulièrement critique (ou lucide) sur les Arabes, bédouins du désert razzieurs et esclavagistes, « ruine de la civilisation ». Les professeurs d'Ibn Khaldoun, connaissaient les œuvres de Platon, d'Aristote et d'autres penseurs grecs, dont les ouvrages ont été traduits en arabe.

 

Si l’on ajoute qu’Avicenne et Averroès doivent leur réputation à la traduction des textes grecs anciens d’Aristote (par des Syriens chrétiens), invoquer la grandeur de la civilisation musulmane pour justifier l’acceptation de l’invasion que subit l’Occident est particulièrement partial.

 

On pourrait en rire si ce n’était dramatique quel que soit le point de vue.

Ces trois savants "arabo-musulmans", doit-on, pour les apprécier appliquer le droit du sang ou celui du sol ???

Commenter cet article

trublion 19/08/2015 08:27

ils avaient parfaitement compris ce qu' était la civilisation arabe !
Elle doit tout aux autres civilisations, et ce n' est pas étonnant avec le néant qu' est l' islam