Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Mes excuses à l'auteur du dessin dont j'ignore le nom.

Mes excuses à l'auteur du dessin dont j'ignore le nom.

"Marseille, c'était la bouillabaisse, le cabanon, le pastis, la pétanque, la voile et le ballon.

 

C'est devenu le couscous, le manioc, le voile, la mosquée, la CAF (Caisse d’allocations familiales), le rap et le RSA. Il ne s'agit plus de se fondre dans un moule commun, mais d'affirmer ses particularités. Il s'agit de se « désassimiler ».

 

Car Marseille n'est pas une ville, c'est un pays, une nation, avec sa terre, sa langue, son accent et son sentiment d'appartenance.

 

Tous les Arabes de Marseille vous diront fièrement qu'ils sont marseillais avant d'être français. La raison en est simple : on a substitué à la laïcité et à l'assimilation volontaire, qui naguère faisaient autorité, le communautarisme et le droit à la différence.

 

Résultat : c'est la cacophonie identitaire et la défrancisation progressive."

 

"à Marseille la moitié de la population est musulmane."

 

NB. Constat d'un journaliste autochtone, qui n'a rien à voir avec les documentaires artificiellement flatteurs ou le feulleton pro-islam et pro-vivre ensemble "plus belle la vie".

 

"A Marseille tout le monde a peur de tout le monde."

 

 

Après le système GG (Gaudin-Guerini-UMPS) en cours depuis fort longtemps,  j'espère que les électeurs de PACA vont changer la donne en décembre !!!

 

Commenter cet article