Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

à Marseille la plus grande foreuse d'Europe (1 million d'euros) a été détruite par "des chances pour la France"? Dans le Monde du 24 octobre 2015

à Marseille la plus grande foreuse d'Europe (1 million d'euros) a été détruite par "des chances pour la France"? Dans le Monde du 24 octobre 2015

à lire, pour être définitivement édifié : « du goudron et des thunes », dans le Monde daté de samedi 24 octobre 2015 page 16 et 17.

 

La plus grande foreuse d’Europe, sur le chantier de la rocade L2, a été incendiée. De même que des engins de chantier.

 

Très bref extrait :

Le chantier de rénovation urbaine coûte 1 milliard d’euros.

 

« À Marseille, sur les chantiers des quartiers Nord, l'enquête sur l'incendie criminel de la plus grande foreuse d'Europe a mis au jour un vaste système d'extorsion de fonds. Un réseau mafieux attisait la violence des cités pour racketter les entreprises du BTP et obtenir des marchés [de «sociétés fictives de gardiennage] ».

 

Depuis un an, quatre chantiers ont été " bloqués " à la Busserine.

 

Ces coups de pression ont permis à des dizaines de jeunes de la cité de se faire embaucher sans passer par Pôle emploi, la plupart des entreprises du BTP se résignant à acheter la paix sociale pour tenir leurs délais. " Sur le chantier précédent, on en avait pris douze ", se souvient Fred, chef de chantier chez AD Démolition. " Une équipe de foot au complet. Des joyeux lurons qui fumaient des pétards et buvaient des bières. Ils n'étaient pas méchants, mais ingérables. Embaucher douze personnes qui ne travaillent pas, ça génère un surcoût. Du coup, sur la tour K - qui a été démolie en mars pour permettre l'élargissement de la future rocade - , on n'a pris personne. Et ils nous ont emmerdés pendant un mois et demi… " Intimidations, vols de matériel, incendies volontaires…

 

Au cœur de l'hiver, les incidents sur les différents chantiers de la Busserine ont atteint une telle intensité que les enquêteurs ont fini par y voir le signe d'un chaos organisé. »

 

« La première chose que je fais avant de commencer à travailler, c'est de contacter la tête du réseau de deal pour négocier. Sinon, c'est des vols, de la casse et des menaces quotidiennes. Si on appelle les flics, y a des représailles. »

 

NB. Marseille c’est en France

Commenter cet article

Breizhdaviken 27/10/2015 10:22

Notre magnifique gouvernement (et tous sans exception) sont des assimilés Racaille !!!

trublion 26/10/2015 09:00

Force est de constater que c' est la racaille qui s' impose dans notre pays, et que le gouvernement est bien incapable d' y remédier !
Plus de 1000 forces de l' ordre à Calais, c' est donc qu' il y a danger, mais on accepte toujours que l' invasion se poursuive