Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Vue sur la baie d'Ajaccio depuis les jardins de l'empereur.

Vue sur la baie d'Ajaccio depuis les jardins de l'empereur.

Suite de l’article précédent, pour y voir plus clair avec des femmes à double culture : Leïla Shahid (ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne-UE), Saphia Azzedine (écrivain, franco-marocain) et Malika Sorel-Sutter (écrivain, franco-algérien)

Constat de Leïla Shahid (entretien avec Plantu, « Souris et tais-toi »)

[…] « C'est exactement ce dont je parle lorsque je te dis que c'est une population [celle des cités ghettos] qui se sent déjà humiliée.

Les musulmans en Europe, et en particulier en France, se sentent humiliés parce qu'ils n'ont pas réussi. Parce que l'échec scolaire dans les familles musulmanes est trois fois plus grand que dans les familles chrétiennes. Parce que le chômage est trois fois plus grand dans les HLM des banlieues de France. Parce que le travail n'est pas accessible, etc. Donc ils sont déjà dans une humiliation quotidienne. Parce que quand ils s'appellent Mohamed ou Leïla ils ne peuvent pas trouver un travail et un logement. Je dois donner mon nom pour pouvoir trouver un logement pour mon chauffeur, parce qu'il s'appelle Miloud. C'est vous dire combien les gens sont déjà humiliés. Donc ils se réfugient un peu dans la religion, comme étant une chose qui est à eux, qui est protégée. […] »

 

Constat de Saphia Azzedine (« La Mecque Phuket »)

« Depuis leur arrivée en France, ils [mes parents] avaient tout fait pour s'insérer dans la société. S'intégrer, en revanche, ils n'avaient jamais réussi. Cela dit, vu les tronches dans le voisinage, s'assimiler se révélait trop risqué. Il valait mieux rester couleur locale et ne pas faire de vagues. Entre la machette d'un voisin malien et le sabre d'un cousin algérien, se la jouer petit Français n'était pas recommandé. »

 

Constat de Malika Sorel-Sutter (« Décomposition française, comment en est-on arrivé là ? »)

« Depuis plus de trente ans, l'État - c'est-à-dire les gouvernements successifs, et tout le personnel politique appelé à travailler pour eux, avec les institutions concernées au premier titre ou appelées à prendre des décisions en matière d'immigration, d'intégration ou d'éducation -n'a eu de cesse d'œuvrer, de manière directe ou indirecte, à décomposer la nation en groupes, en factions rivales. »

 

« C'est l'État qui a […] failli à son devoir premier, protéger la nation, c'est-à-dire le peuple français, et assurer son unité. Les Français se sentent menacés dans leur identité en tant que peuple, car l'État a laissé s'installer, puis s'enraciner, le communautarisme et a promu le multiculturalisme. »

 

« Désormais, c’est tout l’édifice, dont la construction a pris plus de mille ans, qui menace de s’effondrer. »

 

Rappel « Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. » (Chirac, 1991).

 

Ce qui ne peut être nié c’est la responsabilité des politiciens qui se sont succédé au pouvoir depuis 40 ans. Qui ont sacrifié la méritocratie républicaine au multiculturalisme, comme en attribuant, par exemple, des places sur quotas dans les écoles de prestige (Sciences-Po), plutôt que d’aider les jeunes méritants des cités à accéder au niveau requis !!!

 

Aussi, la solution ne sortira pas d’un chapeau ni d’un discours de l’Audacieux !!!

 

Tout problème dont l’équation n’est pas posée ne peut avoir de solution. Sauf l’instinct de survie du peuple et l’extrémisme !!!

 

 

Saint sylvestre. Pour info, lire l’article de Riposte laïque : http://ripostelaique.com/voitures-incendiees-militaires-agresses-la-guerre-musulmane-en-france.html

A Valence, un homme, identifié comme étant d'origine maghrébine, a foncé vendredi au volant de sa voiture sur quatre soldats en faction devant la grande mosquée de Valence, provoquant une riposte des militaires qui ont blessé le chauffeur…

 

Le ministre de l’Intérieur se réjouit le nombre de voitures brûlées a diminué de 14% par rapport à 2014 !

 

En France, il est normal de brûler des voitures pour le jour de l’an !!! Seul pays au monde où a lieu ce « phénomène ». C’est, paraît-il, la tradition des Maghrébins des cités. Ah bon, on comprend mieux. Même en période d’état de siège ???

Commenter cet article

trublion 02/01/2016 06:29

quand on veut s' intégrer, il y a quelques efforts à faire, dans le choix des prénoms par exemple, dans la façon de s' habiller, et en extérieur, en parlant français

Casanova 02/01/2016 10:24

Tous mes vœux ...et on garde le cap dans la tempête !!!
Envoies moi ton courriel SVP
Amitiés
Roger Casanova