Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

3430 - Revue de presse du jour : les collabos et la stigmatisation. Aujourd’hui JP. Brighelli (résistant !) dans le Point.

« Les nouveaux révisionnistes. »

Par Jean-Paul Brighelli, sur Le Point, le 12 janvier 2016.

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-laicite-les-nouveaux-revisionnistes-12-01-2016-2009094_1886.php?M_BT=614517489533#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20160112

 

« Selon deux sociologues (dont l’une est conseiller du ministre de l’Éducation nationale), les jeunes musulmans se sentent stigmatisés à cause des manuels scolaires, qui stigmatiseraient l'islam en l'associant systématiquement à la violence et au terrorisme.

 

Faudra-t-il réécrire l'histoire ? interroge Brighelli.

 

Ces manuels scolaires qui traitent de toutes les atrocités de l’histoire, de l’inquisition catholique au génocide arménien par les Turcs, devraient pour ne pas stigmatiser les élèves musulmans faire l’impasse sur « les attentats du World Trade Center, de la montée de l'intolérance, des diverses guerres du Moyen-Orient et d'Afrique depuis la Libération, et même de l'actualité récente : atrocités, attentats, guerres inlassables, attentats, dictatures diverses, enlèvements, tueries, attentats, mouvements insurrectionnels fondamentalistes, wahhabisme, attentats, soumission forcée des femmes, menées salafistes partout dans le monde, attentats, attentats, attentats. Ainsi va l'islam moderne dans sa version dure. »

 

Que des érudits veuillent réécrire l’histoire pour ne pas choquer les jeunes musulmans, est bien le signe qu’une cinquième colonne renforce les terroristes et « sidère » Brighelli, prof de Français à Marseille. Brighelli qui rappelle les propos réalistes de Malek Boutih, une exception politique, qui dénonce le communautarisme et c’est méfaits.

 

« Malek Boutih est l'un des rares à ne pas tenir un discours angélique. À ne pas alimenter la vision idyllique des bisounours parisiens. L'un des rares aussi à dénoncer la collusion des élus – à commencer par ceux de son parti – avec les salafistes. À dénoncer le communautarisme, qui nous amène tout droit dans le mur – mais n'est-ce pas ce que cherchent les fondamentalistes ? »

 

« Nous sommes une seule nation, un seul peuple – ou nous ne sommes plus rien. »

 

Ne pas perdre l'espoir... il y a des résistants... même dans le corps enseignant !!!

Commenter cet article