Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Sylvie Andrieux à l'Assemblée nationale

Sylvie Andrieux à l'Assemblée nationale

Résumé :

La justice est-elle de type « deux poids deux mesures » sous régime islamo-gauchiste ?

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1364769-sylvie-andrieux-condamnee-a-de-la-prison-ferme-elle-reste-deputee-je-suis-scandalisee.html

 

 

Une brave (et belle) femme appellée Sylvie ANDRIEUX… A été élue en tant que députée (à Marseille) avec l’étiquette du PARTI SOCIALISTE à l’assemblée Nationale.


Cette députée de la République française a été condamnée à quatre ans de prison, dont un ferme, pour détournement de fonds publics (peine confirmée et même aggravée en appel…), lorsqu'elle était conseiller régional PACA.


Mais, elle est encore aujourd’hui députée , en poste à l’Assemblée Nationale.

Elle vote les lois, et surtout.......encaisse ses indemnités….!!!

Rappel de ce que coûte à l'état un parlementaire (payé avec nos impôts ) : 23.000 euros/mois


- Salaire : 5 189 € par mois
- Frais de mandat : 5 771 € par mois
- Rémunération des collaborateurs : 9 138 € par mois
+ Des billets d’avion, de train 1ère classe , et de métro gratuits + bureau, timbres, téléphone, informatique et bien sur : voiture avec chauffeur et repas pratiquement gratuit avec un chef 3 étoiles….!

 

Cerise sur le gâteau : la réponse du PS s'est limitée à lui demander uniquement son retrait du groupe socialiste.

Mais en aucun cas à son départ des bancs de l'assemblée !

Sa peine de prison ferme a été transformée en peine de port de bracelet électronique.
Elle peut donc se rendre à l'Assemblée nationale (quand elle y va) où elle vote les lois, avec un BRACELET ELECTRONIQUE à la cheville, comme un vulgaire délinquant.

 

Incroyable.

 

Question subsidiaire… sans réponse (mais suivez mon regard) : quelle aurait été la sanction pour un élu du Front national ???

Commenter cet article

emmanuel 05/07/2016 11:32

C'est si triste. Agnès Saal, Sylvie Andrieux. Deux exemples de l'arrogance du pouvoir en place. Deux exemples qui devraient faire la une des médias jusqu'à leur éviction de leurs fonctions actuelles.