Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

La revue Dar al-islam circule dans les banlieues, les prisons... et véhicule un message de haine permanent contre la France !!!

La revue Dar al-islam circule dans les banlieues, les prisons... et véhicule un message de haine permanent contre la France !!!

Résumé : Les gesticulations sécuritaires, la repentance coloniale, l’excuse pour les assassins, les prières, les bougies et les marches blanches, ou la discrimination positive, n’abattra pas le terrorisme islamique, qu’on se le dise !!!

NB. Avec mes excuses pour la longueur de l’article, mais il faut parfois expliquer, sans langue de bois.

 

1 - Livrons-nous encore une fois à une analyse rationnelle, sans haine, sans crainte et sans esprit de stigmatisation. Avec pour principe conducteur que tout problème qui n’est pas clairement posé ne peut être résolu. Et d’abord que les faits sont les faits et sont sacrés.

Je fais suite ainsi à la déclaration de  Pierre Brenda, historien : « Qu’avons-nous fait entre le 13 novembre [2015] et le 14 juillet [2016] »?

http://www.causeur.fr/attentats-nice-paris-magnanville-loi-travail-nuit-debout-39308.html

« J’aurais tant aimé que nous mettions autant de rage et d’engagement au service de la lutte contre le terrorisme. J’aurais tant aimé que sur les places qui ont entendu tant de fadaises d’un autre âge, la parole et la réflexion servent à comprendre ce qui nous arrive et réfléchisse aux moyens d’en sortir. J’aurais tant aimé que l’ardeur guerrière des casseurs soit mise au service de ceux qui luttent sur le terrain contre l’hydre islamiste plutôt que de ravager la capitale et d’autres villes de France. J’aurais tant aimé que nos dirigeants affirment vraiment leur autorité contre l’ennemi sournois et maléfique qui assassine nos enfants plutôt que de se complaire dans un fatalisme défaitiste.

« Aujourd’hui, nous sommes sans doute en retard d’un siècle. Peut-être même nous trompons-nous d’époque. Attention. »

 

2 - Du général au particulier et vice et versa. La confusion dans les esprits de nos gouvernants

 

Ainsi, il n’est que temps, sur le terrorisme, ces causes et ses conséquences, d’appliquer le principe écologique GLOCAL, (c’est à dire penser globalement et agir localement), ainsi que le principe de précaution qui lui est inscrit dans notre Constitution, notre loi fondamentale et devrait s’appliquer à tous et à chacun de nationalité française. MAIS, force est d’admettre que ces principes qui ont fait les bonnes heures de la foire planétaire de la COOP21, qualifiée de succès (j’y reviendrai), semblent ignoré de nos dirigeants et des « experts » télévisuels qui traitent du terrorisme, dans l’exercice de leurs fonctions respectives.

 

En effet « ils » (politiciens et médias) n’abordent que « le terrorisme », et, seulement du bout des lèvres « le terrorisme islamique ».

 

Ce faisant, ils s’évertuent précautionneusement à dissocier la cause profonde du terrorisme ISLAMIQUE et ses conséquences. Ainsi ils peuvent gloser pendant des heures sur le symptôme (l’action violente) tout en feignant d’ignorer les motivations profondes, c’est-à-dire les dogmes et croyances qui animent les assassins, de plus en plus de masse et de plus en plus nombreux. C’est ainsi qu’ils dissertent à longueur d’émissions sur « les moyens de lutte contre le terrorisme » (police, armée, prisons, centres de déradicalisation, action sociale, formation des imams dans un état laïc !…), comme si la force était suffisante pour lutter contre des idées, contre la perversion d’une religion dont les membres actifs sont désormais et abusivement qualifiés de sectaires !!! (Le sultan turc Erdogan s’est bien fâché tout rouge en entendant l’Occident parler d’islam modéré : « Parler d’islam modéré est une insulte, l’islam est l’islam ! »

 

Les notions d’échelle et la puissance de l’esprit, comme celle  du formatage des cerveaux par des maîtres à penser, qu’ils s’appellent imams, ou prêtres, ou rabbins, ou sorciers, ou politiciens, ou grands maîtres, ou comédiens… semble ainsi complètement échapper à nos « experts » et décideurs.

 

Rares sont les responsables politiques européens qui osent parler vrai. Parmi eux le ministre de l’Intérieur polonais : « Et il serait temps que nos irresponsables au pouvoir le reconnaissent au lieu de continuer à enfouir leur tête dans le sable et nous conduire vers l’abattoir islamique. »

 

En totale distorsion avec ce discours lucide, nos (ir)responsables français sont en pleine confusion avec une constante inquiétante sur leur perception des dangers religieux.

Ainsi, Bernard Cazeneuve, ministre franc-maçon, a osé déclarer que « c’est le catholicisme qui a rendu la France nauséeuse. » (la France pourtant de plus en plus déchristianisée). Et Manuel Valls, franc-maçon Premier ministre, devant les députés socialistes de déclarer : « le danger c’est le catholicisme. » Ou encore Vincent Peillon, juif franc-maçon, alors ministre de l’Éducation nationale en 2013 : « La religion catholique est une religion de l’oppression, il faut donc la remplacer par une religion républicaine inspirée du protestantisme et de la Kabbale juive. »

D’ailleurs le président de la République lui-même, François Hollande, n’a qualifié qu’une fois le terrorisme « d’islamique », après l’attentat de Nice. Comme si les « Allah akbar » des assassins ne signaient pas leur caractère religieux musulman ! Ou encore, comme si l’assassinat à bout touchant d’enfants juifs dans une école, par Mohamed Mérah, n’était pas une monstruosité que seule permet la folie fanatique. Ou encore, comme celle des Turcs musulmans précipitant les enfants chrétiens de Macédoine sur des piques devant leurs mères.

Devant tant de dénis des réalités actuelles et historiques, le doute est permis sur l’intégrité psychique de ceux qui nous gouvernent et ne cessent de nous manipuler. Mais où vivent ces gens ? Où ont-ils étudié l’histoire et la sociologie ? Comment en sont-ils arrivés à ces extrémités ? Qui les a formatés ?

Et surtout quel est leur objectif ? Installer les conditions d’une guerre civile dans une perspective mondialiste où la seule religion serait celle de l’adoration du Veau d’or et de l’argent pour quelques-uns, sous la férule de Goldman Sachs ?

Il faut donc le rappeler, la mondialisation heureuse qu’ils espèrent n’est pas pour demain et qu’avant d’espérer l’harmonie planétaire il convient d’assurer l’harmonie et la sécurité du premier cercle dont ils ont la responsabilité. « France d’abord ! » Comme Trump déclare « USA first ! » ou Victor Orban « D’abord la Hongrie ». Vouloir protéger sa famille ou sa nation de barbares d’origine allogène n’est en rien xénophobe ni raciste. C’est un principe de précaution élémentaire.

 

Sur la manipulation des esprits et quelques simples vérités.

 

À ce stade de mon (trop long) exposé, une question s’impose : le décervelage pratiqué par notre télévision à l’encontre du peuple français aurait-il aussi affecté la caste médiatico-politique ? Cette caste des « élites » boboïsée, pseudo gauchiste et « humaniste » est-elle si déconnectée des réalités qu’elle serait incapable de comprendre le monde GLOBAL dans lequel nous vivons ? Serait-elle aveuglée par des droits-de-lhommisme sans limites ni raison, une nouvelle religion, parmi d’autres. Notons que même le Premier ministre franc-maçon Manuel Valls a fini par le reconnaître dans un récent discours où il a inclus la franc-maçonnerie dans les religions (la religion de la raison, paraît-il).

 

Donc nos « élites » de la caste d’en haut qui dirigent notre vie et nous imposent leur vision théorique et souvent irréaliste du monde, vivent en fait dans des bulles LOCALES suivant des « principes » aussi délétères que ceux des islamistes terroristes, puisque leur refus de voir et nommer la réalité est responsable des milliers de morts qui s’accumulent de part le monde et de plus en plus chez nous (du Pakistan à l’Indonésie en passant par la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen et maintenant l’Europe et autres lieux).

 

 

3 - Petit rappel sur les fanatismes religieux.

Les religions (à part les animistes) ont toujours été violentes,  du Thor nordique aux Incas, du Baal carthaginois aux Chevaliers teutoniques, des Croisés aux Cavaliers d’Allah , sans oublier Abraham. Les croyants ont toujours pratiqué des sacrifices humains et des massacres au nom de leurs divinités. Les humanistes comme les révolutionnaires de 1789 n’échappent pas à la règle, qui est d’imposer leur philosophie « démocratique » et « universaliste » par le fer et le feu, partout dans le monde.

 

Bref, les adeptes des religions sont prosélytes.

(peut-être à l’exception de la religion juive) et ne reculent devant aucune méthode de terreur pour imposer leur foi à autrui. Toutes les religions y sont passées.

 

Aujourd’hui, en ce domaine, la plus active est bien l’islam, dont le milliard et demi d’adeptes est un réservoir inépuisable de combattants d’Allah, le Très Haut, le Très Miséricordieux.

 

Sur la théocratie islamique.

Cette notion quantitative (1,5 milliard de musulmans) semble aussi complètement hermétique à nos dirigeants. Les musulmans sont majoritaires dans 57 pays (le quart des pays du monde !) où s’appliquent les règles de la charia, la loi islamique, supérieure à celle des hommes, donc incompatible avec la démocratie, sauf de façade et cosmétique. Dans tous ces pays, les non-musulmans sont des citoyens de deuxième zone (des dhimmis), lorsqu’ils ne sont pas convertis de force ou exterminés.

 

Ces nombres et constats ne sont-ils pas suffisants pour se faire une idée de ce que peut donner une théocratie islamique ?

 

Les derniers attentats suicides en Irak et au Pakistan ont fait des centaines de morts et de blessés « dans la population civile ». N’est-il  pas suffisant de savoir que ces massacres de masse sont entre chiites et sunnites, pourtant deux branches de l’islam ? Que viendrait faire en cette histoire guerrière, à mort, qui dure depuis 1400 ans, un islam de France ou un islam en France, décidé par les mécréants ? Le hiatus entre la réalité et le rêve des libres penseurs est proprement cosmique !

 

Il est aussi essentiel de noter que les sunnites, largement majoritaires n’ont pas de clergé et qu’il n’y a pas d’interlocuteur représentatif avec qui discuter, même si l’imam de la mosquée d’Al-Azar dispose d’une certaine autorité. Chez les sunnites le croyant est en contact direct avec Allah (Dieu).

 

Le croyant, d’après le Saint Coran, incréé et non modifiable sous peine de mort, ne doit pas prendre pour ami des mécréants, mais peut pratiquer la taqiyya (ou takiyya) , c’est à dire le saint mensonge pour protéger et faire progresser sa foi.

 

Alors quand des mécréants (nos dirigeants) osent proposer la modification du Saint Coran, incréé, parole d’Allah, le Très Haut, si ce n’était dramatique on pourrait en sourire.

 

4 - Après ces considérations générales retour à des données LOCALES.

Quelques données factuelles :

  • 12% de la population française est de culture arabo-musulmane.
  • 80% de la population carcérale est de culture arabo-musulmane.
  • En France le ministère de l’Intérieur dénombre 751 ZSP (zones de sécurité prioritaires) ou zones de non-droit, qui sont essentiellement peuplée d’habitants issus de l’immigration récente post-décolonisation (moins de 50 ans).
  • 3 groupes de touristes asiatiques ont été agressés et dévalisés par des racailles arabo-musulmanes de la banlieue parisienne : un car de japonais au Trocadéro, un car de chinois à Roissy, un groupe de Coréens qui s’est égaré dans une cité sensible en Seine Saint-Denis.
  • Depuis 18 mois, 250 personnes ont été tuées en France par des fanatiques islamiques.
  • Les festivités sont supprimées dans de nombreuses mairies, les réservations touristiques ont chuté de 10%, prouvant, en plus des morts innocentes, l’impact de cette guerre asymétrique menée au nom d’une religion, l’islam,sur notre vie sociale et notre économie.
  • « Nadia Remadna (une mère d’une de ces ZSP) : « dans les quartiers, c’est les religieux qui décident de tout, avec la complicité des politiques. »
  • Sur la proposition de construire des mosquées : 300 projets en cours en plus des 2500 mosquées existantes et Dalil Boubakeur veut doubler ce chiffre, pour lutter contre les attentats (sic). Mohamed Sifaoui, journaliste manifestement interloqué a eu une saillie oh combien réaliste « construire des mosquées pour lutter contre le terrorisme c’est comme tendre la joue droite si on vous gifle sur la joue gauche ! » (reproduit dans l’esprit sinon dans la lettre).
  • Tous les responsables et maintenant le pape aussi : « C’est la guerre, mais pas la guerre de religion. » Ils en appellent tous à l’unité, à la prière, à la fraternité, au dialogue. Le comble, des prêtres prient pour les assassins ! Pourtant, Selon leur croyance les assassins terroristes islamistes sont au Paradis avec chacun 70 vierges. Ils n’ont pas besoin des prières des catholiques. Aussi, plutôt que des prières il faudrait tout faire, par charité chrétienne, pour les envoyer au plus tôt au paradis d’Allah.
  • Jamais dans l’Histoire un ennemi n’a bénéficié d’autant de complaisance de la part de celui qu’il combat.
  • Une question s’impose encore : est-ce du collaborationnisme, du syndrome de Stockholm, ou une ignorance crasse du pouvoir des religions en particulier du pouvoir de l’islam sur ses croyants ???
  •  
  • Le dernier attentat en date (revendiqué par l’État islamique, dit Daech : L’agression mortelle du vieux prêtre (Jacques Hamel) de Saint-Etienne-du-Rouvray (en Normandie)  est particulièrement démonstratif des résultats à attendre du dialogue inter religieux et des litanies des autorités catholiques sur le « nous sommes tous frères » et « il faut dialoguer. » Ou des mantras politiciens sur « le vivre ensemble ».
  •  
  • « Hamel a cru toute sa vie à la fraternité avec les musulmans : il a créé une association locale de dialogue interreligieux pour eux, et la paroisse catholique du village a cédé un terrain pour la construction de la mosquée. »
  • http://www.dreuz.info/2016/07/27/ce-quon-ne-vous-a-pas-dit-concernant-le-pretre-egorge-de-saint-etienne-du-rouvray/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29
  • Il était bien un homme de Dieu et de paix, il était bien un homme du Livre, reconnu par le Saint Coran, mais… il n’était pas un musulman. C’était donc un mécréant.
  •  
  • … Et il est mort décapité dans son église par deux jeunes musulmans dont l’un était résident dans la commune et fréquentait la mosquée édifiée sur le terrain donné par la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray au culte musulman !!!
  •  
  • Après son assassinat les autorités catholiques persistent et signent pour préconiser le dialogue interreligieux… De qui se moquent-elles ? Dialogue entre le milliard de musulman et les dirigeants français ? Ils insultent la mémoire du prêtre décapité !
  •  
  • Il faut donc, bon gré mal gré continuer de faire le point.
  •  
  • TOUS les attentats depuis 2001 et l’attaque des « Tours jumelles » de New York, ont été perpétrés au nom d’Allah, « le Très Haut, le Miséricordieux ». Donc au nom de la religion musulmane.
  •  
  • TOUS les terroristes, depuis bientôt 20 ans étaient musulmans, même si « tous les musulmans ne sont pas des terroristes », évidemment.
  •  
  • TOUS les terroristes n’étaient pas des damnés de la terre, ou des laissés pour compte de la société occidentale : ceux de New York étaient ingénieurs et pilotes d’avion, celui du Texas était médecin, ceux de France ont été commis par des enfants de France éduqués par l’Éducation nationale, l’auteur du massacre de Nice bénéficiait d’un permis de séjour et de travail en France, l’attentat contre le vieux prêtre près de Rouen a été commis par deux jeunes à peine sortis de l’enfance, tout comme l’agresseur à la hache, en Bavière (demandeur d’asile de 17 ans)…
  •  
  • Mais, TOUS ces terroristes ont commis leurs crimes au cri de « Allah Akbar ». (Dieu est le plus grand).
  •  
  • S’il ne s’agit pas d’une guerre de religion, il semblerait bien que ceux qui se livrent à des attentats sanglants en France (250 morts en 18 mois), eux, se considèrent bien en guerre de religion. Avec une nuance d’importance, les islamo-gauchistes au pouvoir essayent de masquer cette évidence par des « loups solitaires », «déséquilibrés » et autres « radicalisés récents »…

 

Il va bien falloir que la mascarade cesse et que le peuple de France (mais aussi les peuples d’Europe), ouvre les yeux et s’attaque au mal à la racine.

 

Soit nos dirigeants réinventent la communauté nationale respectant nos lois et traditions, soit le peuple finira, malgré le lavage de cerveau permanent, par régler le problème. Se rappeler les mots de Danton au Comité de Salut public : "soyons terrible pour que le peuple ne le soit encore plus."

 

Les gesticulations sécuritaires, la repentance coloniale, l’excuse pour les assassins, ou la discrimination positive, n’abattra pas le terrorisme islamique, qu’on se le dise !!!

 

 

Islam dehors, tiré de Résistance républicaine.

Islam dehors, tiré de Résistance républicaine.

Commenter cet article

Breizhdaviken 10/08/2016 10:38

A Gauche comme à droite leur horizon c'est 2017 avec la présidentielle ! Après les " heureux gagnants " hériteront du " pot de pus ", que les perdants 6 mois plus tard fustigeront pour n'avoir pas " su ou voulu " gérer la situation ! et encore 5 ans de perdus et on reprendra les mêmes connards comme depuis 1974, jusqu'à ce que nous ayons un Pdt Musulman !!!

trublion 10/08/2016 07:33

je trouve déjà aberrant de dire que les races n' existent pas, alors qu' on nous serineavec le racisme !
Le seul fait que l' islam soit la loi en plus de prétendre être une religion, devrait l' exclure de toute démocratie !
Et puis quand même, quand on voit ce qu' il en est dans les pays musulmans, ou pire encore ceux qui le sont devenus comme le Liban ou le Kosovo, il faut être masochiste pour croire à une quelconque assimilation !