Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Le progrès en Algérie depuis le départ des Français. Dessin de Dilem, caricaturiste algérien.

Le progrès en Algérie depuis le départ des Français. Dessin de Dilem, caricaturiste algérien.

Après Hollande en 2011, Delanoë en 3013 (ex-maire PS de Paris) et Juppé en 2016, qui a commencé sa campagne présidentielle par un voyage en Algérie, voilà Macron qui se distingue par la surenchère anti française et communautariste.

Ceux qu’on appelait les porteurs de valises du FLN, que nos jeunes combattaient en y laissant la vie en Algérie, ne sont pas morts. Ils briguent même désormais le sommet de l’État.

Macron a osé dire que la colonisation française a été un crime contre l’humanité !

Outre qu’il s’agit d’un mensonge éhonté, monsieur Macron ne semble pas connaître les nuances entre crimes, crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocides, morts au combat… C’est gênant pour celui qui prétend accéder au poste de chef suprême des armées françaises.

 

Notons d’emblée que le premier hôpital construit en Algérie l’a été par les Français, qui y sont allé sur décision des pays européens , pour faire cesser les razzias des barbaresques basés à Alger, qui ont ramassé plus d’1 million d’esclaves sur les côtes européennes.

 

L’énormité du propos de Macron est telle qu’il va falloir y revenir, mais en attendant nous pouvons nous référer à l’opinion de quelques élites algériennes sur la colonisation française en Algérie. Dont l'avis est plus autorisé que le jeune collabo candidat à la présidentielle.

Ferrat Abbas : « La France n'a pas colonisé l'Algérie, elle l'a fondée. »

Belkacem Ibazizen :« la scolarisation française a fait faire aux arabes un bond de 1000 ans ».

Boualem Sansal : « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul, l’amour pouvait oser pareil défi… Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants».

Boualem Sansal,encore : « Cent trente-deux années de colonialisme pour aboutir à ça, une dictature à la Bokassa ».

Malika Sorel : « Mes origines [algériennes] me permettaient, peut-être, de dire que la véritable victime de l’immigration est le peuple français. »

 

En fait ces politiciens véreux vont en Algérie un pays étranger, pour espérer obtenir les voix des « Français » de papier qui trahissent la France, mettent à sac les banlieues, brûlent les policiers et qui, en conséquence, devraient être déchus de leur nationalité française et renvoyés au bled. NB. Français de papier qui à l'image de Karim Benzema se disent Algériens.

 

MAIS, ces « jeunes » ne sont que l’illustration de la prévision de Houari Boumédienne.

 

Déclaration à l’ONU de Houari BOUMEDIENE, Président de l’Algérie de 1965 à 1978, à la tribune de l’ONU, le 10 avril 1974.

Extrait : « Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère Sud pour aller dans l'hémisphère Nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis. Parce qu'ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

NB. Nous y sommes ! Et les collabos sont à l'œuvre.

en attendant de virer Macron !

en attendant de virer Macron !

Réactions politiques au plus haut niveau. Seule Marine Le Pen est dans le juste :

«Y a-t-il quelque chose de plus grave, quand on veut être président de la République, que d'aller à l'étranger pour accuser le pays qu'on veut diriger de crime contre l'humanité ?"

L'intervention de Macron est gravissime. Il s'agit d'une traitrise et d'une félonie (et même de connivence avec l'ennemi d'hier).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article