Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

3904 - MACRON et « le crime contre l’humanité de la France ». Lettre d’un médecin militaire colonial, « criminel contre l’humanité », d’après Macron-La honte digne successeur de François Hollande. Sur la colonisation.

Pour élever le débat !

 

LETTRE D’UN ANCIEN médecin colonial à MACRON.

 

EXTRAIT

« La colonisation a mis fin à l'esclavage , éradiqué les grandes endémies , éduqué les populations . »


 

« Et comme le disait, il y a quelques années, le premier doyen de la Faculté de médecine de Dakar « Y a-t-il au monde plus petite équipe d'hommes ayant rendu plus de services à l'humanité souffrante? Y a-t-il au monde œuvre plus désintéressée, plus obscure, ayant obtenu de si éclatants résultats et qui soit pourtant ignorée, aussi peu glorifiée, aussi peu récompensée ? Qui peut prétendre avoir fait mieux, où, quand et comment ? »

 

EXPERIENCE PERSONNELLE

« Crime contre l’humanité monsieur Macron ?

À titre personnel, je précise que mon père a créé une école en Brousse, puis un collège et que mon épouse et moi-même avons enseigné en Afrique pendant 14 ans.

 

EXTRAIT de mon livre « La Patrie en danger ».

En résumé, à chaque individu selon ses mérites, Assia Djebar[1], écrivain algérienne devenue académicienne française en est un brillant exemple. Elle n’a pas eu besoin de « quotas », ni de places réservées pour intégrer l’École Normale supérieure et se révéler écrivain internationalement reconnu, c’est la loi de la méritocratie républicaine. Les faveurs accordées, à un groupe, au nom de prétendus apports civilisationnels remontant à la nuit des temps, sans parler des prétendues dettes contractées lors de la colonisation[2], doivent cesser, comme doivent cesser les discriminations, positives ou non. Personne ne se risque à établir un bilan positif-négatif de la colonisation. Le procès est toujours à charge. Rares sont ceux qui se risquent à évoquer l’esclavagisme des sociétés arabo-musulmanes[3] qui a perduré treize siècles (plus longtemps que l’esclavagisme occidental).

 

Les faits sont têtus, c’est la guerre coloniale avec l’Algérie qui a fait cesser le trafic d’esclaves par les arabo-musulmans en Méditerranée.

 

Quant à la colonisation, je fais partie d’une génération qui est allé enseigner dans les « colonies » et qui peut évoquer des exemples concrets, vécus, qui sont aux antipodes du lieu commun « les Français sont allés faire suer le burnous ». Ou de MACRON : « la France a commis un crime contre l’humanité »

 

Ainsi, mon épouse et moi-même avons enseigné en Afrique une quinzaine d’années et notre mission ne peut être assimilée en aucune manière à un pillage (nous recevons encore, 30 ans après notre départ, des témoignages de reconnaissance d’anciens élèves…). Avant et pendant une vingtaine d’années (1946-1966), mon père a été instituteur en Afrique où il était qualifié respectueusement de « le vieux » (traduisez « le sage »). Avant dans les années 1910, mon grand-père était instituteur en Indochine. Je pourrais ajouter que nombre de membres de ma famille ont été enseignants en Afrique, et qu’aucun n’a fait « suer le burnous », aucun n’a fait fortune, ni acheté des plantations, ni exploité de mines. Aussi de ce petit exemple familial, qui peut paraître ridiculement anecdotique, je tire une information factuelle précise, pour moi essentielle : tous les Français ne sont pas allés en Afrique pour l’exploiter. Et n’ont pas commis un crime contre l’humanité ». MACRON, le traitre collabo dixit.

 

Les anticolonialistes doctrinaires, à commencer par monsieur MACRON, sont priés de se renseigner et d’introduire des nuances dans leurs propos sur les méfaits des « colonialistes » de la repentance et des « crimes contre l’humanité.

 

 

Merci à BC pour son envoi.

 

[2] Daniel Lefeuvre, Pour en finir avec la repentance coloniale, Flammarion éditeur, 2008.

[3] Tidiane N’Diaye, Le génocide voilé, enquête historique, Gallimard éditeur, 2008.

Commenter cet article