Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

bébé et le stade anal.

bébé et le stade anal.

(i) « SOUPÇONS D’EMPLOIS FICTIFS de MLP».

Les commentateurs nous assènent en permanence que Marine ne se rend pas à la convocation de la JUSTICE.

 

Il faut donc finir par réagir, pour cadrer les propos de « journalistes » hasardeux.

 

Sur le fond, nous attendrons la fin de l’enquête et ses conclusions.

 

 

Sur la forme, puisqu’il s’agit de « soupçons », PADAMAGAM SVP.

La justice française a été saisie par le parlement européen (Martin Schulz, socialiste allemand, en étant le président), en 2015… Au motif que des attachés parlementaires du FN travailleraient à Nanterre en France (donc en Europe), au lieu de Bruxelles ou Strasbourg (en Europe)... Et qu’ils travailleraient pour le FN et non pour les eurodéputés FN du parlement européen. Là on est bien dans la nuance et l’interprétation partisane.

 

Le premier amalgame est de faire croire qu’un attaché parlementaire d’un député membre d’un parti politique ne travaillerait pas pour le parti du député, directement ou indirectement. Un attaché parlementaire est par essence même un employé POLITIQUE, qui travaille pour la politique de son député, où qu’il soit.

 

Le deuxième amalgame, est sur « Marine justiciable qui se déroberait à la justice ». Marine Le Pen est députée européenne et bénéficie de l’immunité parlementaire, qui a justement été crée pour protéger les députés, pendant leur mandat, de toutes les manœuvres pouvant perturber leur mission de représentant du peuple. C’est donc EN TOUTE LÉGALITÉ qu’elle peut refuser de se rendre à une convocation de qui que ce soit, y compris de la justice…

 

D’autant plus qu’elle ne refuse pas de se rendre à la convocation des juges, mais pas au moment de la campagne, alors que cette affaire traine depuis deux ans.

 

Troisième amalgame. Les commentateurs font l’amalgame entre la situation de Marine Le Pen et celle de François Fillon. ERREUR mesdames et messieurs. Ces affaires n’ont rien à voir ni en termes de droit ni en termes de morale, même si le vocabulaire et la sémantique utilisés sont les mêmes.

 

Pour François Fillon le problème, soulevé par la justice française, est : madame Fillon a-t-elle été rémunérée pour un travail qu’elle a réalisé ou non. Si c’est non, il y aurait enrichissement personnel indu, sans travail donc. Il y aurait détournement de la loi (et ce n’est même pas sûr).

 

Pour Marine Le Pen la question est : ses attachés parlementaires ont bien travaillé pour elle, MAIS à Nanterre et non à Bruxelles ou Strasbourg, où ils auraient dû se trouver en fonction d’un règlement intérieur du parlement européen. À l’époque d’internet, du télétravail et de la mobilité permise par l’espace Schengen, ce règlement a de quoi surprendre, est discutable et peut grandement être critiqué dans son principe même.

 

Il n’y a  en cette affaire aucune suspicion d’enrichissement personnel, mais de l’interprétation tatillonne et bureaucratique sur des modalités de travail.

 

L’amalgame que font les médias est ainsi inacceptable, et n’a d’autre but que de jeter la suspicion sur une candidature qui dérange « l’établissement », le système, la caste d’en-haut et ses privilèges.

 

(ii) LE DÉNI DES REALITÉS PAR MACRON.

 

Une autre polémique, merdique aussi, est en cours. Vincent Peillon ayant déclaré que Macron est un marchepieds pour MLP, puisqu’il confirme, par ses ralliements hétéroclites et contre toute logique partisane   ,  le discours de la candidate dans sa critique de l’amalgame PS-LR (ex-UMPS), dont l’objectif premier est de se maintenir au pouvoir, puisqu’ilq votent les uns pour les autres, tout en prétendant se combattre.

 

Vincent Peillon a commis l’irréparable en déclarant que les chambres à gaz ont bien existé, que c’est un fait, comme il est un fait que Macron est un concentrateur de LRPS…

 

Tollé évidemment et Macron se fâche tout rouge et demande l'effacement de Peillon. Les réalités ça fait souvent mal et sur ce coup Vincent Peillon a raison, Macron est bien un attrape-mouches et un recycleur de vieux débris politiques (de l'UMPS) … Lui qui se fait passer pour neuf.

 

Oui, cette campagne vire au stade anal des bébés, lorsqu’ils se vautrent dans leur caca.

 

Stade anal politicien.

Stade anal politicien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 12/03/2017 07:04

On peut aussi s' étonner de voir Le Drian rallier maqueron, cazouille faire semblant de soutenir hamon tout en prêchant l' unité soit de rallier celui qui a le plus de chance !
Il y aurait du moi je derrière tout ça que ça ne m' étonnerait pas !
Et les médias sont complices, puisque leurs patrons sont des amis de maqueron