Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Frontière entre la France et la Suisse... Pas de problème d'échanges et de circulation.

Frontière entre la France et la Suisse... Pas de problème d'échanges et de circulation.

  

Les commentateurs et politiciens véreux n’arrêtent pas de stigmatiser les frontières. Avec la « fermeture » des  frontières, la France serait coupée du monde et perdue, elle ne pourrait plus commercer, les étudiants ne pourraient plus se déplacer… ! SVP cessez de consommer des produits psychotropes !

 

C’est le délire ! J’ai beaucoup voyagé et dans de nombreux pays et j’ai toujours été contrôlé aux frontières. Le contrôle ne veut pas dire la fermeture. Il faudrait que ces donneurs de leçons ignares et malhonnêtes arrêtent de dire n’importe quoi. Mais même Bayrou, ce matin entendu à la radio, s’y est mis avec « la fermeture des frontières » !!! La honte !!!

 

Devant cette outrance, j’ai entendu hier Bruno Gollnisch apostropher un commentateur en délire : « je suis avocat international, je voyage beaucoup et franchi les frontières sans entraves… si vous étiez un de mes étudiants vous auriez une mauvaise note, pour votre méconnaissance du fonctionnement des frontières. » (en substance).

 

Sauf dans l’espace Schengen, tous les pays (95% des États du monde) ont des frontières contrôlées. L’immense majorité des pays du monde filtre les humains et les produits qui entrent sur leur territoire !

 

Établir une surveillance aux frontières pour contrôler l’immigration ou la nature des produits importés n’est que très banal.

 

Cette perversion des commentateurs détracteurs de Marine Le Pen, sur « la France recroquevillée sur elle-même par la fermeture de ses frontières » est devenue insupportable.

 

Une frontière est un filtre ou une écluse, ce n’est pas un mur infranchissable. Le commerce entre pays a toujours existé, malgré l’existence des frontières.

 

Seuls les mondialistes et immigrationnistes fous, comme Macron, prônent la suppression totale des frontières.

 

Lire et relire « L’éloge des frontières » par Régis Debray.

«En France, tout ce qui pèse et qui compte se veut et se dit "sans frontières". Et si le sans-frontiérisme était un leurre, une fuite, une lâcheté ? Partout sur la mappemonde, et contre toute attente, se creusent ou renaissent de nouvelles et d'antiques frontières. Telle est la réalité. En bon Européen, je choisis de célébrer ce que d'autres déplorent : la frontière comme vaccin contre l'épidémie des murs, remède à l'indifférence et sauvegarde du vivant. D'où ce Manifeste à rebrousse-poil, qui étonne et détonne, mais qui, déchiffrant notre passé, ose faire face à l'avenir.» Régis Debray.

 

Dernier avatar en date surréaliste (lu dans Var matin du 27 avril 2017) : L’État vient d’être condamné par le Conseil d’État à verser une amende de 15 000€ à la famille d’une mineure qui a pu prendre l’avion à Orly pour la Syrie, par suite de la défaillance du contrôle de la PAF (police de l’air et des frontières). Je suis tombé sur le cul !!! C’est du très grand n’importe quoi.

 

  

Commenter cet article