Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

C'est plus fou que fou !!!

C'est plus fou que fou !!!

Sébastien de Crèvecœur dans Causeur fait une intéressante analyse de notre triste situation après l’élection d’Emmanuel Macron.

http://www.causeur.fr/emmanuel-macron-fn-lepen-nihilisme-44236.html?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=0628466eb6-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-0628466eb6-57272329

 

Résumé.

Tout d’abord, notons que 6 électeurs sur 10 inscrits n’ont pas voté pour EM. Sur les 43% d’électeurs exprimés, 40% d’entre-eux ont voté « pour faire barrage au Front National » !!!

C’est là qu’il faut s’interroger, tant les médias et les politiciens pourris versent dans la caricature, l’exagération, la propagande et le n’importe quoi.

C’est se que fait avec talent Sébastien de Crèvecœur avec son article : «Faire barrage au Front national»: un nihilisme en marche. L’alpha et l’oméga de la vie politique française

Article que je vais tâcher de résumer dès que possible.

EXTRAIT, en attendant :

« … Emmanuel Macron est de partout et de nulle part. Son discours de victoire devant le Louvre (marchant sur les traces de François Mitterrand allant au Panthéon en 1981 dans une volonté de reconnexion subliminale avec la gauche française) a parfaitement reflété cela : patchwork de propos vagues renvoyant à des concepts universalistes, il a réussi le tour de force de désincarner la France elle-même, n’ayant plus pour elle que de vieux et illustres bâtiments devant l’un desquels il prononçait un discours faisant appel à des sentiments, à des émotions, valables en tout point du globe, tout en affichant une politique-spectacle à l’américaine (hymne national chanté la main sur le cœur, comme les présidents américains ; famille à ses côtés à l’américaine ; mise en scène faisant penser à celle des discours de ceux-là) à laquelle Nicolas Sarkozy nous avait déjà habitués. Quoi de plus normal ? Lorsqu’on veut n’être de nulle part, et que l’on n’est pas américain, c’est précisément aux États-Unis que l’on renvoie.

« … Est-ce à ces dégénérés que devait aboutir une civilisation aussi délicate, aussi complexe [que la notre]? »

à suivre.

Commenter cet article

trublion 10/05/2017 07:45

il n' est donc le résultat que d' une magouille jouant sur les peurs et les promesses !
Une chose est sure, ceux qui ont voté pour lui vont maintenant pour beaucoup se retourner contre lui