Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

SOURCE : SlateAfrique, 16 août 2012

http://blog.slateafrique.com/post-afriques/2012/08/16/senegal-la-menace-salafiste-sous-estimee/

Par Sabine Cessou, journaliste.

[...]"Pourtant, la montée de l’intégrisme se voit à l’oeil nu. De plus en plus de barbus et de femmes entièrement voilées circulent à Dakar. Et «ce qui se passe à Tombouctou pourrait arriver au Sénégal», estime dans les pages de Sud Quotidien Abdoul Aziz Kébé, l’un des islamologues les plus pointus du pays. Le chef du département d’arabe de l’Université Cheikh Anta Diop* rappelle que «le Sénégal ne peut pas être un îlot qui ne soit pas intéressé ou influencé par ce qui se passe alentour». Et s’inquiète de l’ouverture à Dakar d’écoles, d’un collège et même d’une université financés par des salafistes, tenants d’un wahhabisme qui s’oppose à l’islam soufi des confréries et prône la «réislamisation» d’une société en crise."

Observation 

Des faits, rien que des faits. On peut ne pas voir, ou feindre de ne pas voir, ou prôner une tolérance béate, mais l’islam le plus rigoureux et rétrograde à nos yeux d’occidentaux  fait des progrès partout.

La France et l’Europe n’échappent pas au phénomène. "Casser le thermomètres" ne fera pas tomber la fièvre. Il vaudrait mieux ouvrir les yeux et débattre du problème (car c'est bien un problème sociétal majeur qui va se poser à terme), plutôt que de traiter ceux qui le soulèvent (Comme le bloc identitaire, mais pas seulement eux) d'extrème droite ou de fachos !

*Paraphrasant Cheik Anta Diop : la France ne peut pas être un îlot qui ne soit pas influencé par ce qui se passe alentour. Au Maghreb et au Machrek 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article