Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Quelques avis, avec suite à venir.

Les pro-mariages homosexuels (PC, Front de gauche, associations homos...) ont manifesté hier. Ils n'étaient pas plus nombreux que les opposants mobilisés par Caritas seulement. Il faut donc continuer la mobilisation, devant un gouvernement qui, n'arrivant pas à règler les problèmes de fond des Français s'attaque à la déstructuration sociétale de la France, en prétendant lutter pour l'égalité des droits.

papas-gays.jpg

D'où ont-ils sorti qu'une paire d'humains ( deux hommes ou deux femmes) ont le DROIT d'avoir des enfants ? L'enfant considéré comme un objet auquel on aurait droit, come on a droit à la sécu ou à l'école !!! Il est bien connu que le cerveau humain peut engendrer toutes les anomalies pathologiques (Frankestein, Hitler et tant d'autres).


Konk-Famille-gay-W

Si les décérébrés sont au pouvoir, la démocratie est malade et La Patrie est réellement en grand danger !

 

  

Jean-Pierre Chevènement : " Arrêtons d'enflammer la France avec des questions marginales "

SOURCE : le Monde du 15 décembre 2012 

 

[…] Le MRC (Mouvement des républicains et citoyens) n'a pas encore défini sa position, mais ce sera pour la majorité d'entre nous soit le NON soit un refus de participer au vote. Je continue de penser qu'un enfant doit avoir une mère et un père, ou au moins l'idée d'un père et d'une mère, et qu'on ne peut rompre, sans alimenter le désarroi social, avec des repères fondamentaux.

[…]

 

M. Baudis, Défenseur des droits,s'inquiète de lacunes [du projet de loi] " préjudiciables " aux enfants

C'est une mise en garde pour le gouvernement. Dominique Baudis, chargé selon la Constitution de lutter contre les discriminations et de défendre les droits de l'enfant, estime que le projet de loi sur l'ouverture du mariage aux homosexuels présente des " lacunes " et fait surgir des " interrogations " qui seront à l'avenir facteurs " de nombreuses incertitudes préjudiciables " aux enfants.

 

Notons

1 - Que personne ne s’inquiète de l’avis des enfants !

2 - D’après le Petit Robert : un couple c’est un homme et une femme.

Les « couples homosexuels » sont abusivement appelés couples, ce sont en vérité des paires (deux hommes ou deux femmes).

3 – Qu’il s’est créé un nouveau métier : « mère porteuse pour gay » !SOURCE : http://www.adfh.net/rejoindre-adfh-papas?gclid=CNG0wsGVobQCFUbKtAodfwYA_Q

 

Doc O. médecin. SOURCE : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/689018-le-mariage-gay-oui-mais-l-homoparentalite-non-l-enfant-n-est-pas-un-produit.html

 

« Les crises identitaires des enfants adoptés traditionnellement sont déjà parfois très cruelles pour les enfants comme pour les parents. Comment imaginer que ce ne soit pas encore plus difficile dans des situations si compliquées ?

L'enfant de 6 à 12 ans est le plus souvent conformiste. Il ne veut surtout pas être différent des autres. C'est sa période "mouton" où il cherche avant tout à s'intégrer à un groupe. Placer délibérément un enfant adoptable, ou un enfant "produit" (!) par procréation médicalement assistée (PMA), dans une famille atypique, c'est à coup sûr lui occasionner des difficultés relationnelles avec les enfants de son âge, et pas seulement avec ceux qui sont issus de milieux traditionnels ou intégristes. S'il est solide, il surmontera ces obstacles. Et s'il ne l'est pas, tant pis pour lui ? »

 

Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France

SOURCE : http://fr.scribd.com/doc/110325519/Mariage-homosexuel-homoparentalite-et-adoption-Ce-que-l-on-oublie-souvent-de-dire-Essai-de-Gilles-Bernheim-Grand-Rabbin-de-France?secret_password=b1r327lgd8921m11ryj

 

« A l’heure de conclure, il ressort que les arguments invoqués d’égalité, d’amour, de protection ou de droit à l’enfant se démontent et ne peuvent, à eux seuls, justifier une loi.
[…] Il n’y aurait ni courage, ni gloire à voter une loi en usant davantage de slogans que d’arguments et en se conformant à la bien-pensance dominante par crainte d’anathèmes.
[…] Ce qui pose problème dans la loi envisagée, c’est le préjudice qu’elle causerait à l’ensemble de notre société au seul profit d’une infime minorité, une fois que l’on aurait brouillé de façon irréversible trois choses :


-    les généalogies en substituant la parentalité à la paternité et à la maternité,


-    le statut de l’enfant, passant de sujet à celui d’un objet auquel chacun aurait droit,


-    les identités où la sexuation comme donnée naturelle serait dans l’obligation de s’effacer devant l’orientation exprimée par chacun, au nom d’une lutte contre les inégalités, pervertie en éradication des différences.

Ces enjeux doivent être clairement posés dans le débat sur le mariage homosexuel et l’homoparentalité. Ils renvoient aux fondamentaux de la société dans laquelle chacun d’entre nous a envie de vivre. »

 

à suivre bien sûr, sur ce blog et bien d'autres.

 

 


Commenter cet article