Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

SOURCE partielle : http://www.20minutes.fr/societe/1036006-90000-euros-indemnites-acquittes-ponant

 

Alors que Denis Allex est otage en Somalie depuis plus de 3 ans, alors que pour protéger le trafic maritime dans l’Océan Indien les marines de guerre occidentales ont dû monter de véritables opérations de défense coordonnées, contre les pirates somaliens attaquant les bateaux civils… la justice française à acquitté (en juin dernier) deux somaliens, arrêtés comme pirates par les forces spéciales françaises (ils étaient en possession d’une partie de la rançon versée pour la libération du bateau « le Ponant » et ses 30 membres d’équipage (en 2008) et ramenés de force en France (belle initiative n’est-ce pas ?).

Les otages avaient été libérés sains et saufs une semaine plus tard, contre une rançon de 2,15 millions de dollars versée par l'armateur, filiale de la CMA-CGM

Ces pauvres somaliens (simples pêcheurs arrêtés dans un 4X4 transportant des armes et une partie de la rançon en Somalie), ne savent pas pourquoi ils avaient une partie de la rançon, et ne comprennent pas de quoi on les accuse. Ils étaient dans leur pays non ? Leur avocat français a bien manœuvré, puisqu’ils sont désormais libres, mais il n’est pas content car le tribunal a accordé à ses clients 90 000 euros chacun d’indemnités, alors que l’avocat réclame 5 fois plus. Cet avocat considère ce jugement comme honteux et il va faire appel, en réclamant à la France 455 000 euros pour chacun !

Il me semblerait logique que notre armée, comme le président de la République s’excusent de cette arrestation arbitraire, de pirates, par l’armée française, dont c’est une mission dans l’Océan Indien !

 

J’ai retenu quelques réactions à la publication de cette information. Je vous les donne, volontairement anonymes :

 

·      Incroyable !!!!! Contrairement à la marine russe qui  coule systématiquement les navires pirates somaliens sans faire de prisonniers, seule solution que ces pirates comprennent, la France, elle, les intercepte, les rapatrie en métropole, leur offre des avocats,….et notre justice les relaxe, les loge….et leur offre une indemnisation. N'est-ce pas un beau pays de cons ça ?

·      BINGO ! La France versera 180 000 euros d’indemnités à des pirates somaliens.

·      Jusqu’où ira notre connerie ?

·      Dehors ! On marche sur la tête.

·      En tout cas, il porte du Nike.... [il y avait une photo dans l’article]

·      La mienne, si vous permettez, le monde de Kafka n’est pas mort, chaque jour nous en avons des exemples. Désormais il va falloir se poser la question des valeurs républicaines. Il ne me semble pas qu’elles impliquent de protéger les délinquants, ni de décorer les adversaires de la République. Les droits de l'homme ne sont pas sans limites.

 

 

·      …Quant aux militaires qui ont arrêté en territoire étranger une personne qui n'avait rien à voir avec la prise d'otages, et qui sont donc coupables d'enlèvement et de séquestration arbitraire, leur procès est prévu pour quand ?

 

Ce dernier avis vaut son pesant de cacahuètes. N’est-ce pas ? Il faut dire que ce somalien en Nike souffre de troubles psychiques et qu’il faut l’aider, ce dont s’occupent des associations ! Un futur immigré musulman « chance-pour-la-France ». Je crois toujours que les limites sont atteintes et bien non. Tous les jours nous pouvons constater le dépassement des limites du bon sens, au pays qui fut celui de Descartes.

Ce dernier blogueur doit bien connaître la situation en Somalie. Peut-être est-ce un pays des droits de l’homme ?

Extrait de mon article n° 973

N'est-ce pas en Somalie qu'une adolescente de 13 ans, Mlle Aisha Ibrahim Duhulow, victime d'un viol collectif par trois hommes, fut jugée et condamnée à mort pour "relations sexuelles hors mariage" par un tribunal islamique, puis exécutée par lapidation le lundi 27 octobre 2008 dans un stade de Kismaayo, ville portuaire du sud du pays ? Et qu'aucun des tortionnaires de cette malheureuse jeune fille ne fut jamais ni arrêté ni inquiété ?

NB. Le pays (la Somalie), en proie à la famine, a été totalement détruit par les milices islamistes (shebabs), qui empêchent même la Croix rouge d’aider les victimes de la guerre. Il est donc logique quand nous en avons un chez nous de le garder et de le protéger. C’est fou non ?
 

Pauvre France !!!

Commenter cet article