Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Le ver est dans le fruit et nos dirigeants persistent à le nourrir.

Notes de lecture.

1 - SOURCE : SLATE : http://www.slate.fr/story/64797/qatar-francophonie-oif-diplomatie-france 

Par Hugues Serraf, le 26 novembre 2012

« Fondée en 1970 pour fédérer les nations ayant en partage la langue française d’une part, et le respect de la démocratie, de l’Etat de droit et de la diversité culturelle d’autre part, l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) aurait-elle discrètement changé d’objet? C’est que, sauf le respect que l’on doit aux gens qui ont le portefeuille bien garni en ces temps de disette, la micro-monarchie wahhabite ne semble pas la plus qualifiée, considérations linguistiques mises à part, pour se voir délivrer une carte de membre 

[…]

la récente affaire du proviseur français du lycée Voltaire de Doha [capitale du Qatar], débarqué pour conflit avec le pouvoir qatari au sujet du contenu insuffisamment religieusement correct de certains manuels scolaires. »

 

2 – SOURCE : Nouvel Observateur : http://tempsreel.nouvelobs.com/off-de-l-obs/20121031.OBS7669/info-obs-quand-le-qatar-se-mele-du-programme-des-lycees-francais.html

« Le Qatar, pourtant pas francophone pour un sou, est entré il y a 15 jours dans l'Organisation internationale de la Francophonie comme membre associé. Et la nouvelle a légitimement créé la surprise. Pour la Mission laïque française, c'est même un comble. Car cette association, qui prodigue un enseignement français aux étrangers dans une centaine d'établissements disséminés à travers le monde, a fait les frais de la manière bien particulière dont le Qatar entend, comme le dit son ambassadeur à Paris, "aider à la sauvegarde et à l'expansion de la langue française".

Sa passion pour la langue de Molière a poussé l'émirat wahhabite à s'intéresser de très près au programme du lycée Voltaire de Doha, géré par la Mission laïque : il a notamment interdit un livre d'histoire religieuse qui parlait de la chrétienté au Moyen Age et remplacé un manuel d'enseignement de l'arabe par un ouvrage mêlant apprentissage de la langue et de la religion. Pour s'être plainte de cette censure auprès des autorités françaises, la Mission va être contrainte de plier bagage fin décembre. C’est fait.

SOURCE : Marianne du 5 au 11 janvier 2012

« Mais que fait le Qatar dans la francophonie ?

Par Calixthe Beyala. Ecrivain Franco-Camerounaise.

« Rien ne justifie la présence de l'émirat au sein de l'organisation internationale, si ce n'est de vouloir dérouler le tapis rouge devant les rois des pétrodollars.

 

« Ce n'est pas un cri de colère, juste un étonnement frisant l'ahurissement, celui d'entendre que le Qatar, pays riche en pétrole, certes, mais pays avec qui, moi écrivain francophone, passionnée de la francophonie, je ne partage rien, oui, rien[…]

Ils financent nos banlieues et j'ai pensé que c'était une très mauvaise chose ; que, malgré nos difficultés financières, je me passerais volontiers de leur argent, car, par cet acte, ils achètent nos enfants, leur conscience, leur liberté de pensée. […]

 

« C'est à cause de la crise économique, vous comprenez

Non, je ne veux pas comprendre, je me refuse d'adhérer à cette logique financière parce que, en ce qui me concerne, la question matérielle ne saurait supplanter la protection de nos sociétés et de ses valeurs. […]

… ce petit pays influent parce que riche et qui jusqu'à ce jour ne s'est pas illustré pour ses idéaux lumineux, pour sa grandeur littéraire, mais exclusivement parce que détenteur de pétrodollars... et du record des femmes bannies, bafouées, sans aucun droit, voilées, mais ça, chut ! on n'en parle pas. Ils sont si riches ! […]

le Qatar financera les écoles coraniques en Afrique. Ah oui, ai-je envie de rétorquer ? La francophonie n'a jamais eu pour objectif de construire des écoles coraniques, mais plutôt d'aider à l'édification des établissements scolaires de langue française […]nous dira-t-on bientôt que le Qatar est très utile puisqu'il financera les burqas qui voileront les femmes jusqu'aux ovaires ? Peut-être argumenteront-ils que le Qatar est à idolâtrer parce qu'il financera les parlements aussi bien en Occident qu'en Afrique, pour favoriser l'adoption de la charia dans nos cités ? […]

On se doit de demander à nos dirigeants d'exclure le Qatar de la francophonie, donc de nos maisonnées, d'éloigner ce risque de nos enfants et de nos idéaux. […] C'est une question de survie : celle d’une vision du monde, d'une civilisation.

 

 

Voir aussi mes articles n° 902, 920, 986,1053...

 Qatar-Hollande.jpg

Notre président, lui, est ravi !!!!

 

 

 


Commenter cet article