Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Le maire, Patrick Vignal, qui voulait sauver la Planète en rasant le bois de Prannes (c’est ce qu’il a écrit) pourrait contribuer à sauver la France en renonçant à des indemnités de vice-président de la CAD (Communauté d’agglomération dracénoise). Fonction dont la nécessité serait à démontrer.

En effet, la CAD est constituée de 16 communes et tous les maires en sont vice-présidents indemnisés (c'est le cas dans toutes les communautés d'agglomération de France). Il me semble, mais mon appréciation n’a rien d’infaillible, qu’un président et trois vice-présidents engagés auraient été suffisants.

Je rappelle donc avoir demandé au maire d’Ampus (article 957 et d’autres), et continuer de le faire, quelques éclaircissements sur sa fonction de vice-président indemnisé par les fonds publics.

Article 957 (extrait). Pourquoi n’avez-vous pas répondu non plus à mes questions ci-après, pourtant longuement justifiées dans ma lettre, en raison de la situation financière de notre pays. Rappel pour mémoire et suite à donner SVP :

Le nombre d’employés recrutés par la mairie d’Ampus et par la CAD depuis sa création (en 2004 me semble-t-il), puisque les structures intercommunales sont destinées à faire des économies d’échelle ;     

Les indemnités des vice-présidents de la CAD (15 vice-présidents pour un président), mais plus particulièrement les vôtres (maire et vice-président de la CAD). Puisque vous avez brandi, sans le montrer toutefois, votre bulletin d'indemnités, prétextant que je disais n'importe quoi. Les électeurs vous ont cru sur parole, après ils s'étonnent que la situation se dégrade et que l'oligarchie fait ce qu'elle veut ;

Il serait également souhaitable de connaître votre rôle et vos fonctions de vice-président de la CAD et du temps que vous y consacrez, en justification de l’indemnité conséquente reçue.

 

A nouveau, je vous remercie de votre réponse, toujours dans l’attente. Il faut dire que devant la bronca des députés et sénateurs favorables au cumul des mandats, le président Hollande renvoie à la fin du mandat, 2017, la suppression du cumul des mandats... Ce n'est pas encore fait. L'oligarchie résiste !


 

Commenter cet article