Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

J’ai des difficultés à suivre l’actualité tant les conneries fusent. Excusez-moi pour la grossièreté du terme, mais il y a des moments où il faut être précis.

 

Manuel Valls (je viens de l’entendre à la télé)

Il a osé dire, au sujet de la Manif pour tous que les débordements ont été le fait du Front National.

Pour avoir suivi sur iTélé toute l’après-midi la « Manif pour tous », je n’ai pas entendu parler du Front National lors de ce fameux « débordement », d’une centaine de manifestants qui ont fait un « sitting » place de l’Etoile. Ou il est mal informé, ou ce gouvernement ne trouve pas d’autre issue à ses carences que de les imputer au Front National. C’est grave docteur ?

 

Arnaud Montebourg, hier à 20 heures sur BFMTV :

« ce n'est pas une poignée d'individus qui vont remettre en cause la volonté nationale ». 

 

Rappel le nombre de manifestants a été estimé entre 300 000 et 1,4 million. C'est une grosse poignée.

Sur la « volonté nationale » voir mon article précédent.

Faut-il s’attendre maintenant à des déclarations ministérielle du type : "les relents nauséabonds de cette manifestation où la droite catho la plus réactionnaire fricotait avec l'extrême droite pour empêcher la grande avancée sociale qu'est le mariage pour tous". (La tribune de Maurice D.)

 

NB. Chaque fois qu'une situation est jugée grave d'un point de vue sociétale, c'estle Front National qui est a priori mis en cause, le plus souvent à tort.

Deux RAPPELS significatifs, qui ont défrayé la chronique:

  • Lorsque le cimetière de Carpentras a été profané, immédiatement le FN a été mis en cause dans les médias, pour constaer que finalement le FN n'avait rien à y voir.
  • Affaire Merah où instantanément la responsabilité en a été attribuée au FN, semeur de haine, avant que l'on découvre le vrai auteur de la tuerie, Mohamed Merah un Français musulman (mais chut il ne faut pas le dire, c'est stigmatisant).

Impressionnant comme méthode d'information par la presse. Mais pas seulement.



 

 

Commenter cet article