Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Notes de lectures : konktexte’s blog du 16 mars 2013

http://konktextes.wordpress.com/2013/03/16/fils-dimmigre-espagnol/

 

"Fils d’immigré espagnol"

« Hier midi sur France Inter j’ai entendu un certain Michel Lefebvre, du Monde, qui parlait  du photographe Robert Capa et de la guerre d’Espagne. Une période qui m’intéresse particulièrement, disait-il, parce que je suis un fils d’immigré espagnol.

 « En 1938/39 la France recevait les immigrés espagnols qui fuyaient la guerre à peu près comme elle reçoit les immigrés aujourd’hui », sous entendu très mal…

Voilà comment on est remercié quand on aide les gens, on se fait cracher dessus! Je me demande s’il serait là aujourd’hui pour nous faire la morale ce monsieur si on avait bloqué son père à la frontière il y a 70 ans?  Si on ne l’avait pas accueilli dans nos camps si affreux? Que ça nous serve de leçon. »

 

Observations

Ceux qui se plaignent de leur situation dans les banlieues sont dans le même état d’esprit. Ils crachent sur la France et « niquent » la France, alors que leurs parents ont fui les conditions de vie misérables dans leurs pays d’origine, pour trouver chez nous (devenu chez eux) des logements, de la sécurité et des aides sociales et autres.

Lire à ce sujet ceux (et celles) qui savent de quoi ils (ou elles) parlent comme Malika Sorel ou Wassila Tamzali

 

Arrêtez le délire victimaire des immigrés devenus Français. Délire encouragé par les gouvernements successifs de Sarkozy ou Hollande, avec leur discrimination positive ou leurs politiques en « faveur des zones sensibles ». Prenez exemple sur Manuel Valls (fils d’immigré espagnols) ou Jeannette Bougrab (fille d’immigrés maghrébins, dont la mère ne sait ni lire ni écrire), qui ne parlent que de leur pays, la France, sans vouloir la « niquer ».

Seule compte la méritocratie républicaine (des bourses et des facilités aux méritants nécessiteux).

Aux antipodes de la déclaration de la Ministre Yasmina Benguigui, déclarant qu’à diplôme égal il faut choisir un beur ! C’est de la discrimination pure et simple.

Le nouveau délire gouvernemental PS est de vouloir enseigner l’arabe au motif que l’intégration en serait facilitée « en les rattachant à leurs terres de départ ». C’est un délire qui ressort de la psychiatrie et de l’incompétence grave comme du déni de l’histoire et des réalités. Les Espagnols, Portugais, Serbes, Polonais, Italiens… immigrés se sont intégrés en adoptant la langue française.

 

La France avec ses qualités et ses défauts, adoptez-là, aimez-là ou quittez-là !

 

Commenter cet article