Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Frédéric Taddéï (France3) a lancé un débat sur le thème :

Être contre le mariage gay, est-ce être homophobe ?

 

Voir ci-dessous ma participation, à sa demande, et la réaction d’un débatteur, qui me semble innovante.

 

Etre contre le mariage des homosexuels (pour ses conséquences inéluctables sur la filiation et le devenir de la société) ne ressort pas du droit et ne peut être en rien assimilé à de l’homophobie.

 

 Argumentation succincte, de simple bon sens.

   Contrairement à ce qui se répand à la télévision, le mariage n’a jamais été destiné à sceller un « amour » entre deux êtres.

   Notons par ailleurs, avec Aldo Naouri, pédiatre, "un père ne doit pas se prendre pour une mère".

   Notons enfin que, d’un point de vue biologique et du point de vue de la reproduction vitale des espèces, l’homosexualité ce n’est pas normal. S’il n’y avait que des homosexuels l’espèce humaine disparaîtrait. Donc un couple homosexuel n’est pas égal à un couple hétérosexuel. Puisque dans un cas la procréation est naturellement possible et que dans l’autre cas la procréation est obligatoirement assortie d’artifices et pose de graves problèmes d’éthique.

 

 Ainsi, les couples d’homosexuels, après avoir obtenu le PACS, veulent le mariage, qu’ils vont obtenir. Nous entrons donc dans un enchainement pernicieux, lourd de conséquences : mariage-adoption-procréation médicalement assistée (PMA)-gestation pour autrui (GPA)-marchandisation des corps de femmes pauvres porteuses pour les homosexuels-enfants-objets sans repères naturels et ontogéniques.

 Le résultat en sera redoutable et nuisible pour la société, avec la perte des repères naturels pour les enfants qui seront issus de ces couples (ou plutôt de ces paires d’hommes ou de femmes).

 

 En conclusion, être énergiquement contre le mariage des homosexuels, pour ses conséquences inéluctables sur la filiation et le devenir de la société, n'est pas une question juridique et ne peut être en rien assimilé à de l’homophobie, il s’agit d’éthique sociétale et de loi naturelle.

 

Observation de Le Camarguais :

"Vous concluez par " il s’agit d’éthique sociétale et de loi naturelle.". C'est bien ce mot de "naturelle" que n'acceptent pas les partisans du mariage homosexuel. En effet, la nouvelle pédagogie consiste à inculquer aux collégiens, lycéens et étudiants, les thèses de Simone de Beauvoir c'est à dire que rien n’est naturel, que tout est culturel. Nous sommes en plein dans le " le constructivisme" car si rien n’est naturel mais que tout est culturel, cela signifie que la sexualité des hommes et des femmes se décrète et se construit. Voila ce qui justifie, à mes yeux, le terme de « révisionnisme ». C’est ce qui me paraît gravissime dans cette loi et c'est la raison pour laquelle je la combat. Il n'y a rien là d'homophone et ils le savent parfaitement."

 

 

Commenter cet article