Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

L'expression Langue de bois est couramment utilisée pour en fait ne rien dire de concret.

Comme exemple, voici la réponse de la présidence de la République à une lettre de suggestions concrètes pour d'une part redonner la parole au peuple et d'autre part pour que notre cher président reprenne la main en s'affranchissant des lobbys, tout en marquant l'histoire.

 Le Chef de Cabinet du Président de la République, Pierre BESNARD, me répond le 4 mai que le Président de la République a pris connaissance avec attention de l'ensemble de mes réflexions et suggestions.

J'en suis flatté et ravi (avec attention !)

Sauf que "c'est de la langue de bois".

C'est à dire qu'il ne sera pas plus tenu compte de mes suggestions, que de celles d'Emmanuel Todd, ou de Jean-Luc Mélenchon, ou de celles de François Bayrou...

Normal pour un président "normal" de n'entendre que sa propre normalité mais aussi, peut-être, de n'entendre que celle des membres de son cabinet ou de son entourage, issus des banques d'affaires (banque Rotschild par exemple) ou de l'ENA (école nationale d'administration) où sont dispensés des cours de "langue de bois".

En conclusion

Il n'est pas évident pour un citoyen seul de se faire entendre de la présidence de la République.

Il n'est pas plus évident non plus que le Président entende la voix de son peuple. Le déni des centaines de milliers de manifestants contre le mariage pour tous (10 fois plus nombreux que ceux du Front de gauche) est là pour en attester.

Alors ? Quel espoir de se faire entendre démocratiquement, par les urnes, reste-t-il ?

Si quelqu'un a la réponse, qu'il veuille bien s'exprimer. Merci.


Commenter cet article