Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

  Un commentaire vient d'être posté par trublion sur l'article 1308 - Langue de bois ? Le président de la République a répondu à mes suggestions.

« il me semble que respecter le verdict des urnes, serait de composer un gouvernement, une assemblée, un sénat, avec une représentation de tous les candidats, selon les pourcentages qu' ils ont
obtenu ».

Dans mon livre « La Patrie en danger », au sujet de la démocratie malade, je développe la notion de crédibilité des élus, et j’envisage même d’organiser des examens, pour le citoyen-électeur, afin de déterminer son aptitude à voter. Curieusement je constate dans une interview de Guy Bedos, dans Var matin récent, qu’il propose la même chose. L’idée fait peut-être son chemin.

Mais il faudra aussi que les candidats passent le même type de contrôle, pour savoir s’ils sont aptes à la fonction qu’ils briguent. Ça évitera, peut-être, de faire le constat de Guy Bedos (homme de gauche, s’il en est) : « Hollande n’est pas l’homme du rôle », ou celui d’Emmanuel Todd (qu’on ne peut soupçonner de faire le lit de l’extrême-droite) : « Goodbye Hollande ! » Ou encore, « il leur faut encore quatre ans pour flinguer définitivement l’industrie française ». ou encore « Le pouvoir financier, détenu à l’origine par des hauts fonctionnaires gaulliste, honnêtes et patriotes, est passé dans le secteur privé. » SOURCE : Marianne du 4 au 10 mai 2013.

Pour ma modeste part, j’ai participé aux primaires socialistes, dans l’espoir vain d’éliminer Hollande qui me semblait le moins apte (avec Martine Aubry) à la fonction suprème.

Si nous n’y prenons garde, les élus finiront par n’être que des comédiens de talent ou bateleurs d’estrades d’abord soucieux de leurs intérêts personnels, ou de leur caste. En fait des escrocs capables de tromper l’électeur à leur profit. Pour en avoir d’innombrables exemples, il n’est pas nécessaire de ne s’intéresser qu’au niveau national. Suivez mon regard.

Quoi qu'il en soit on ne compte plus les erreurs historiques majeures commises par les démocraties occidentales. A l'intérieur ou à l'extérieur de ses frontières naturelles. Encenser la démocratie occidentale, "meilleur système" fondé sur la seule légitimité du vote, me semble particulièrement partial et  irréfléchi.


 

Commenter cet article