Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Commentaire reçu de YveG, sur les examens préalables à l'élection.


A la base c'est une excellente idée, mais à l'usage il risque d'y avoir un grand nombre d’échecs déshonorant et l’honneur c'est comme les allumettes !... Quoi que pour nos politiques, on peut constater qu'ils se remettent de tout et même du pire !

Si on remplaçait l'examen traditionnel par un QCM (Questionnaire à Choix Multiples), n'importe quel candidat, même en répondant totalement au hasard ne peut avoir un  0 infamant, à condition qu'i y ait un nombre suffisant de question. C'est juste une question de statistique, et en plus ça fait sérieux pour le menu peuple d'avoir à répondre à beaucoup de questions...Et c'est facile à corriger.Avec une grille l'examinateur n'est pas obligé de connaitre la réponse.

.Pour augmenter les chances de succès  on pourrait aussi commencer par des questions simples comme l'identité des impétrants (écrivez votre nom en lettres attachées), écrivez (en lettres)  le montant des indemnités que vous voudriez recevoir après votre élection, mais attention de ne pas poser de question sur le genre qui pourrait s’avérer ambiguë...

 

Merci YveG, pour votre contribution à ce débat démocratique.

Rappel, sous la Rome antique, ne pouvait participer à une élection que les citoyens ayant prouvé leur compétence dans leur activité professionnelle, donc privée. C'était la démocratie censitaire. J'ai développé (pas trop) dans mon livre La Patrie en danger, la perversion actuelle du principe un homme une voix. Principe selon lequel le tricheur et le voleur ont le même poids que l'honnête homme ou l'honnête femme. Système où celui qui truande la société a le même poids électoral que celui qui travaille et fait vivre la société. Ce système s'appelle désormais la médiocratie, Illustré par la courbe de Gauss. Certains parlent même d'inaptocratie (j'ai égaré la référence). Le pouvoir étant exercé par des inaptes.


Commenter cet article