Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Hier soir j'ai assisté à un « débat » instructif (sur la connerie, le mot a d’ailleurs été lâché par un participant) et tragi-comique sur l’évolution de la société sous la puissante impulsion du pouvoir socialiste en place.

 

Le « débat" portait sur les questions sociétales du jour (le genre, la langue française, la race…)

Une des question du jour était : êtes-vous homme ou femme ?

Voici deux ou trois réponses :


Un zozo (peintre), est venu nous présenter sa théorie de l’entonnoir qui est d’un côté homme (il donne) et de l’autre femme (il reçoit). Donc il n’y a ni homme ni femme. C’est au choix à 18 ans !...
Une autre (comédienne), comparant l’homme aux invertébrés (escargot et punaises), nous a présenté son spectacle fondé sur l’hermaphrodisme de l’escargot. Donc, la distinction entre homme et femme n’a plus de sens puisque l’escargot est mâle et femelle à la fois.
Un autre enfin, affirmant que les animaux ne sont pas des bêtes et que le règne animal est peuplé d’espèces (les punaises, les araignées…) qui ne savent pas si elles sont mâles ou femelles. Donc, là encore la distinction entre masculin et féminin n’a plus de sens.

Comme scientifique tout en étant trivial et correct, j’ai assisté à un débat de casseroles (mais j’ai conscience que j’insulte les casseroles tant j’ai entendu de conneries parisiennes).

Vous avez bien lu, savez-vous après ça si vous êtes encore homme ou femme. entonnoir ou escargot ? Impressionnant non ?

Le « débat » a été sauvé, sur ce chapitre par Francis Huster, qui a affirmé bien savoir qu’il préfère la compagnie des femmes à celle des hommes et qu’il ne confond pas les deux, qu’il aime jouer à la poupée, mais avec de vraies femmes. Il a choqué un être au sexe indéterminé, sociologue de son métier, qui a cru qu’il parlait de poupées gonflables. Francis Huster a dû insister pour dire qu’il parlait bien de « poupées » en chair et en os !

Conclusion

Chaque jour, les zélites parisiennes, proches du pouvoir socialiste, nous en sortent de nouvelles pour faire oublier celles de la veille. Il est très difficile de les suivre.

Tous à Paris demain le 26 mai pour faire cesser le délire.

Manif-W

 

 

Commenter cet article