Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 Quelques rappels et exemples.

I love Périgord

Le mardi 28 mai 2013, attiré par un titre et une présentation de presse, je regarde, distraitement, une « comédie » : I love Périgord, sur France 3.

Au cours du film dont le cadre est le Périgord, le frère de l’héroïne (un gendarme en tenue) arrive dans la maison familiale, accompagné d’un autre gendarme en tenue, ce dernier est immédiatement présenté comme le « compagnon » du frère. Comme si cette situation était naturelle sinon banale, deux gendarmes en tenue, énamourés !!!

En fait il s’agit bien d’un message envoyé au spectateur, qui doit comprendre que l’homosexualité est naturelle ! 

 

La vie d’Adèle

La Palme d’Or du Festival de Cannes a été décernée au film « La vie d’Adèle » du Tunisien Abdelatif Kechiche. Il s’agit des amours de deux femmes, dont l’une est mineure.

Steven Spielberg, le président du Jury, s’est cru obligé de déclarer que l’attribution du prix n’était pas « politique », malgré la déclaration contradictoire d’Abdelatif dédiant son film à « la liberté » en particulier à celle du mouvement de révolte tunisien. NB. Un sondage de Var matin du mardi 28 mai 2013, donne pour résultat, à la question la Palme d’Or vous donne-t-elle envie de voir la vie d’Adèle ? 9% OUI, 91% NON.

Ce film nous envoie un double message : l’amour entre deux femmes peut être sublime… et naturel et les arabo-musulmans ne sont pas tous inféodés à la charia. 

 

Bientôt mariés,

Gros titre de Var matin du jeudi 30 mai, barrant toute la page du journal et annonçant une série de mariages d’homosexuels.

Tout le monde aura ainsi compris que le problème de l’heure c’est le mariage des gays, ou homosexuels, ou suivant les expressions populaires des films et romans policiers les pédés, tapettes, tarlouzes, tantes …

Oublié le chômage, oublié les retraites indigentes oublié les problèmes de logement, oublié les Restos du cœur, oublié les morts en Irak, en Afghanistan et en Syrie, oublié les vieux qui font les poubelles des marchés pour survivre, oublié la dette, oublié les centaines de Mohamed Merah dormants (d’après Manuel Valls).


CONCLUSION : périodiquement, ils nous refont le coup de Florence Cassez. Pendant ce temps la France verse une larme et l’essentiel est oublié… jusqu’à la prochaine histoire à dormir debout.

En attendant le législateur « élu » vote une loi qui condamne un maire refusant de marier des homosexuels à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende !!! Oubliée la clause de conscience proposée, par François Hollande, lors du Congrès des maires de novembre 2012. Le lobby gay est passé par là.

A suivre donc avec des références sur le sujet de la bêtise, de la déraison et de la perte de l’esprit rationnel et cartésien, et du totalitarisme soft en cours d’établissement… durable.

avec Robert Musil, « De la bêtise »,

avec Carlo M. Cipolla, « Les lois fondamentales de la stupidité humaine »,

avec Serge Halimi, « les nouveaux chiens de garde »,

avec Pierre Bourdieu, « Sur la télévision »,

avec Alvin Toffler, « Les nouveaux pouvoirs »,

avec Albert Einstein : « ceux qui aiment  marcher en rangs sur une musique, ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement »,

avec Yves Glard, « nous ressemblons de plus en plus à des chenilles processionnaires, un cerveau minimum, juste pour survivre »,

avec Ivan Rioufol, j’affirme qu’il existe au cœur de l’Education nationale suffisamment d’esprits lucides et désespérés, au-delà de la droite et de la gauche, pour faire sauter la machine à décerveler »,

avec Marc Trévidic, « Terroristes, les 7 piliers de la déraison »,

avec Hannah Arendt, « le système totalitaire » ou « du mensonge à la violence ». 

et tant d’autres, mais nos dirigeants, empêtrés dans leurs affaires personnelles et de partis, ont-ils le temps de lire ?

 

Commenter cet article