Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

  Egypte.

Massacre de musulmans chiites par des musulmans sunnites .

Cela devrait nous rappeler nos guerres de religion fraticides entre catholiques et protestants et que les guerres religieuses sont les plus féroces. Exemple actuel (simplifié), la situation en Syrie où la guerre fait rage entre salafistes (Sunnites soutenus par le Qatar… et l’Occident) et Alaouites (Chiites, soutenus par l’Iran et la Russie). Les ingrédients sont réunis pour une confrontation majeure sur fond de ressources pétrolières. A Marseille on dirait meffi ! C’est à dire faire très attention.

Europe.

Mais la guerre de religion va aussi s’étendre en Europe, où les dirigeants naïfs font mine de ne rien voir venir, en particulier que des extrémistes sont en place et prêts à tout. Le vers est dans le fruit.

 

Analyse de Thierry Desjardins.

Journaliste et Reporter, né en 1941,


Directeur général adjoint du Figaro.


Auteur d'un nombre considérable d'ouvrages politiques.


Lauréat de l'Académie française. 


Prix Albert Londres 1975.


Prix Louis Pauwels 2000.

 

« Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin- qu'une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l'échelle planétaire.


Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux  Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout.

Malraux avait dit : « Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas » [Sa vision était prémonitoire]

On a bien l'impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d'un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.


Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi. En s'attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu'ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes femmes, les Droits de l'Homme, le progrès tel que nous le concevons.


Le XXème siècle a été marqué par l'affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont  effondrés d'eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.
Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l'Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l'ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

Aujourd'hui, la grande mode est d'évoquer, d'invoquer à tout bout de champ "les années les plus sobres de notre histoire". C'est souvent absurde et parfois odieux. Mais s'il y a une leçon qu'il ne faut jamais oublier c'est bien celle de Munich, Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »
Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre. »

 

Observation

Pendant ce temps notre président, en visite à Doha au Qatar, pactise avec le diable islamiste, le Qatar, qui finance les Talibans et les islamistes du Sahel.

Depuis le Qatar, François Hollande parle de nos otages détenus au Mali ou en Algérie, par AQMI, ou le Mujao, eux aussi financés par le Qatar, qui finance aussi les « rebelles » islamistes syriens.

Mais le Qatar utilise un miroir aux alouettes redoutable, pour endormir notre président et ses conseillers… il propose d’investir en France et dans nos banlieues 20 milliards d’euros. Qui dit investissement dit moyen et long terme, alors INVESTISSEMENT PAR LE QATAR POUR QUI ????

J’ai déjà parlé d’une politique de Gribouille, mais ce n’est qu’apparences, sur le fond il s’agit d’ententes entre financiers, peu importe les conséquences à venir ! Peu importe la guerre larvée (pour l’instant chez nous), l’essentiel semble de parler finances avec le Qatar. Comme Sarkozy parlait finances avec Kadhafi.

delucq_compensation-W.jpg


Commenter cet article

Dominique 15/03/2015 10:41

Sauf que l'islam n'est pas une religion mais une idéologie politique malveillante et brutale avec un prétexte religieux. Mahomet (instruit par sa première femme Khadija) s'est rendu compte de l'immense pouvoir du religieux et a donc greffé un pâle plagiat de le religion hébraïque sur sa politique de con quête du pouvoir, sur sa revanche des vexations subies et sur ses appétits sexuels.
Un croyant musulman a deux dieux Allah alias Yahvé et Mahomet qui a bien réussi son coup. Faut vraiment être idolâtre et con pour vénérer un type pareil !

trublion 27/06/2013 11:22

l' islam est un chancre qu' il sera difficile d' éradiquer !
Mais bon, on a bien réussi à éradiquer le communisme !
enfin presque !