Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Marseille et le Parlement européen. Fonctionnement de la démocratie. Il paraît que c'est le moins pire des systèmes. J'ai quelques idées saugrenues pour l'améliorer (j'ai commencé à les évoquer dans mon livre sur "La Patrie en danger"). J'y reviendrai évidemment.

 

Marie-Arlette Carlotti, candidate à la mairie de Marseille.

Sa notice biographique sur Wikipédia nous apprend que c’est personnage politique important, depuis longtemps.

Membre du Parti socialiste. Elle est Ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion au sein du gouvernement Jean-Marc Ayrault depuis le 16 mai 2012.

conseillère générale des Bouches-du-Rhône.

Elle est élue députée de la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône en juin 2012.

Elle a été eurodéputée de 1996 à 2009 et conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 2010 à 2013.

C’est donc un poids lourd et une professionnelle, de la politique.

 

Voir aussi mon article n° 1389 du 16 juin 2013.

Considérons que la plainte pour grivèlerie d’un restaurateur était un incident (elle doit avoir les moyens de payer les repas quelle commande !), non encore traité par la justice.

 

Dernière heure du samedi 22 juin 2013, dans la Provence.

Les incidents s’enchaînent au Conseil Général où le président Jean-Noël Guérini (en cours de démêlés avec la justice, lui aussi) par alliance tacite avec la droite la pousse à bout et elle a fini par quitter la séance : « j’en ai marre de cette politique aux ras des pâquerettes ».

Que des élus responsables ! C’est rassurant. Ils font tout leur possible pour éliminer les concurrents… surtout ceux de leur bord. 

 

Pendant le même temps les « élus » européens, prêtant main forte aux élus nationaux ou locaux, font tout pour éliminer toute tentative d’alternative. Le Parlement européen vient de voter la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, pour ses propos sur l’occupation des rues par les prières musulmanes. Elle sera donc traduite en justice, dans l’espoir que les tribunaux la rendent inéligible. C’est la démocratie coco. On essaie d’éliminer les candidats gênants, c’est plus facile ainsi de se faire élire… et que le peuple aille se rhabiller… C’est la méthode utilisée par les ayatollah en Iran. Pas mal comme modèle !

Commenter cet article

trublion 03/07/2013 10:13

Marine fait peur, on va tout tenter pour la déstabiliser, mais plus on le fera, plus elle aura de voix

Casanova 03/07/2013 11:19






Mais ils vont essayer de la rendre artificiellement inéligible.


Même technique qu'en Iran.