Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Il semblerait bien établi que avons désormais, nous Français, en matière de politique étrangère,  la spécialité d’élire des présidents de la République particulièrement irresponsables, en fait incompétents, ou même ignorants et même pire incohérents et irréfléchis (mais pas toujours…).

Est-ce grave docteur ?

Oui c’est grave pour le pays.

Il est vrai que les Français en bons jouisseurs (peut-on d’ailleurs leur reprocher ce trait de caractère ?) se préoccupent assez peu de ce qui se passe hors de leur hexagone et qu’ils se préoccupent surtout des « PROMESSES » concernant leur vie quotidienne. Promesses qui ne seront pas tenues, sauf pour les minorités qui permettent de faire la bascule, c’est à dire la différence avec les adversaires lors des élections (les PD et les communautés ethniques ou religieuses, rappelons que François Hollande a été élu avec 600 000 voix de plus que Nicolas Sarkozy – celles des homos et des suédois ?).

Revenons à la politique étrangère (attention ! présentation « romancée ». Toute ressemblance avec des personnages existants serait involontaire et fortuite, j’ai quand même conservé des noms connus).

Excusez-moi, je vais être un peu long, mais ça en vaut peut-être la peine, car c'est du LOURD. Français ouvrez les yeux, lors de vos votes.

1 - Tous les présidents français ont « émargé » au Gabon, pour bénéficier des largesses du président des lieux. Pendant que ce petit pays de moins d’un million d’habitant, très riche en manne pétrolière ignorait la construction d’infrastructures et le bien-être des populations. Nos présidents ne se sont jamais semble-t-il préoccupés de l’envers de la médaille des financement de monsieur Bongo aux Français « en-haut d’en haut » (ça veut dire ceux du haut du panier). C’était la Françafrique, qui perdure (pendant que les nigériens sont un peuple des plus pauvres nous profitons de leur uranium. NB. On ne parle plus de nos 6 otages)

2 – Mention spéciale pour Jacques Chirac, qui dans un éclair fugace de lucidité, n’est pas allé faire la guerre en Irak… mais a fait la guerre en Yougoslavie, où nous avons bombardé nos alliés traditionnels les Serbes, pour finalement créer un état mafieux musulman au Kosovo (en contradiction avec les décisions de l’ONU) dont les dirigeants se sont livrés au trafic d’organes vivants de Serbes, digne des pratiques du docteur nazi Menguélé (monsieur Kouchner ex de Médecins sans frontières, droite et gauche « compatible », étant gouverneur de l’opération Serbie-Kosovo… mais il n’était au courant de rien).

3 – L’épisode Sarkozy vaut son pesant de moutarde, mais aussi hélas son tombereau de morts, d’impairs internationaux et l’amorçage d’une bombe à retardement à Mayotte. Là tout a commencé par une mascarade, avec son épouse envoyée (dans l’espoir de lui faire renoncer au divorce. Ah ces femmes de présidents, elles leur donnent du fil à retordre) pour libérer les infirmières bulgares détenues par le fringant et fantasque Kadhafi. On connaît la suite et fin ; Kadhafi est invité à Paris, plante sa tente à l’Elysée, fourni une cassette de entre 20 et 50 millions d’euros au président français (dixit un des fils Kadhafi et le « financier », en fuite, ayant porté la mallette. Il paraît qu’il craint pour sa vie). Et puis BHL s’en mêlant « on » a trouvé le moyen de faire taire ce beau monde en bombardant la Libye, où le racisme anti-noirs a pu se  donner libre cours, où les tribus ont repris leurs bonnes habitudes, où les armes en quantité massives ont pu prendre le chemin du désert pour y disparaître, où les vainqueurs (Américains et Français) peuvent subir les foudre des islamistes que nous avons aidé, dont le massacre barbare de l’ambassadeur américain, leur ami arabophone et le plastiquage de l’ambassade de France. Que du lourd !

Dans l’intervalle Sarkozy se brouille avec un pays ami et francophile le Mexique (l’année du Mexique en France, financée par le Mexique, a même été annulée, rien que ça) pour une sombre histoire de défense d’une Française condamnée par la justice mexicaine pour complicité d’enlèvements. Que du lourd dans le domaine de l’irresponsabilité, que du théâtre et du cinéma mortifère pour l’image de notre pays. Il paraît que c’est de la communication et que nous Français nous apprécierions les fiers-à bras, les matamores. Il faut donc alimenter la lucarne magique, la télé.

Dans l’intervalle encore, mais plus discrètement cette fois, le président Sarkozy, extra-lucide sans doute, soutenu par toute la gauche (on cherche les principes qui ont pu animer cette position, à laquelle même Mitterrand s’était refusé), donc l’UMPS départementalise Mayotte. On dit bien départementalisation de plein exercice de Mayotte, en contradiction avec toutes les résolutions internationales (ONU, Union africaine, ligue arabe…) que de la réflexion de haut niveau. Ils n’ont pas fait de Mayotte un territoire d’Outre-mer, mais un département français de plein exercice. Provoquant du même coup la création du plus grand cimetière marin entre Anjouan et Mayotte. Que du lourd !

En Côte d’Ivoire, toujours avec l’accord du PS, nous avons bafoué la constitution d’un pays souverain et imposé « notre » président à ce pays.

Que du lourd !

Et il semblerait que l’UMP n’aurait que Sakozy à nous proposer pour 2017. L’indigence absolue. La cata !

4 – Venons-en à l’épisode en cours de François Hollande, dit capitaine de pédalo par JL. Mélenchon. Ça n’augure guère de navigation lucide au long cours. L’épisode qui vient de déclencher ma hire est l’épisode Franco-Bolivien !

Vous avez peut-être lu que François Hollande vient d’interdire le survol de la France par l’avion du président Evo Morales de Bolivie. Là on se demande mais que se passe-t-il ??? Sommes nous en guerre avec la Bolivie (l’Etat le plus pauvre d’Amérique latine) ? Cet avion sème-t-il une pollution anormale ??? Evo Morales est-il atteint d’une maladie contagieuse à grande distance ??? Nenni, point du tout ! Le président Hollande a interdit le survol de la France (avec tout ce que ça implique de branle-bas de combat), parce qu’il a supposé que dans l’avion il y aurait eu Snowden, l’américain qui nous a prévenu que nous étions espionné par les Etats-Unis ! Autrement dit notre président ne voulait pas, sans preuves de surcroît, que cet individu, qui a rendu service aux européens en leur faisant savoir qu’ils étaient espionnés par l’Oncle Sam, puisse éventuellement s’enfuir des risques encourus de la part de sa Patrie d’origine. François Hollande qui a aussi tapé du poing sur la table, oui, oui, pour menacer les américains « il faut que ça cesse immédiatement !», mais qui interdit le survol de la France par celui par qui le « scandale » est arrivé, c’est à dire l’informateur ! Là, je dois dire que je suis arrivé à la limite de mes capacités de compréhension de la stupidité humaine. Qu’un président de la République française, élu du peuple, soit à ce niveau d’incohérence et d’irresponsabilité me laisse pantois. Les conséquences n’en sont pas  négligeables. Le président Morales a été bloqué sur un aéroport autrichien pendant 15 heures, l’ambassade de France en Bolivie a été caillassée, des drapeaux français ont été brûlés, l’ambassadeur de France a été renvoyé, et une fois de plus notre image a été écornée en Amérique latine. La France ridiculisée par son président considéré comme un micro-céphale fantoche. Que du lourd ! Après notre invraisemblable action en Syrie pour soutenir les djihadistes que nous combattons au Mali. Après l’invraisemblable tapis rouge déroulé pour Florence Cassez (condamnée pour complicité d’enlèvement au Mexique). Après le licenciement par twitter d'un ministre (Delphine Batho). Après  nos impairs diplomatiques au Japon, nos blagounettes au Maroc, notre attitude vis à vis de l’Allemagne… C’est trop de chez trop ! Sarkozy faisait une loi pour chaque fait divers, Hollande commet un impair dès qu’il s’agit d’affaires étrangères, exception faite de l’intervention au Mali, mais là, ce n’est pas fini et il faudrait suivre, mais vous constatez que le Mali a disparu des écrans radars télévisuels.

Hollande-Bruxelles

Hollande3

Peut-être que ces deux photos résument le pourquoi du comment.

Ya comme un problème !!!!!

Notre politique hors hexagone est à pleurer !!!

Entonnoir1

 

Commenter cet article

trublion 05/07/2013 17:14

un peu de proportionnelle changerait la donne.

Casanova 05/07/2013 19:05






Evidemment docteur Watson !
Hollande
l'avait promis, mais cette promesse là passera sans doute après le vote des étrangers.


trublion 05/07/2013 11:13

l' ennui, c' est qu' on ne voit pas vraiment qui pourrait redresser le pays

Casanova 05/07/2013 14:30






Il faut d'abord nettoyer les écuries d'Augias et changer le mode d'élection des députés. Les nouvelles pousses surgiront alors.