Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Nos dirigeants et les médias sont en permanence à chercher des exemples au-delà de nos murs pour justifier leurs décisions imbéciles, ou leurs non décisions. Ils pourraient aussi s’inspirer d’exemples extérieurs qui vont à l’encontre de leurs prises de position délétères et mortelles à terme pour notre pays.Tout n'est pas nul ailleurs.

Quelques exemples dans des domaines variés :

  • Le mariage des homosexuels.  Dont les médias avaient l'air de nous dire que nous étions des arriérés si nous nous y opposions. Il n’est pas pratiqué (il est même interdit), dans l’immense majorité des pays du monde (près de 200), y compris en Europe, où il est très minoritaire. Sur une cinquantaine de pays européens, seuls une dizaine pratiquent le mariage des homosexuels. Mais la télé triomphe en nous disant que se sont désormais 14 pays qui pratiquent le mariage des homosexuels. Dérisoire, pathétique et fallacieux, par omission. De grands pays, comme l’Allemagne et la Russie, ne pratiquent pas le mariage homo.
  • Halal. La Pologne interdit l’abattage halal. Interdit dans les lois européennes et françaises, mais massivement pratiqué en France. Mais la Pologne est stigmatisée sur Oumma.com et nos autorités ignorent le problème.
  • Mosquées cathédrales. Interdites en Suisse, où la construction de mosquées est autorisée sans minaret. Pas de mosquée saoudienne en Norvège tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse (pas d’église) en Arabie saoudite. En France les minarets sont de plus en plus hauts comme à Poitiers (ville symbole) où il fait plusieurs étages.
  • Niqab ou voile intégral. L’Italie l’interdit assorti d’une amende de 500 euros pour les contrevenantes (150 euros en France). Aux Pays-Bas, mais aussi en Syrie, pays conspué par l’Occident, le niqab est interdit à l’université. Alors que dans les universités françaises on assiste à la pénétration du voile, sans réaction des autorités. Pour les Suisses le port du niqab est de l’exhibitionnisme.
  • Détention d’armes. La Suisse est encore le pays modèle, chaque citoyen a son arme de service militaire à domicile, fusil d’assaut ou pistolet, et il y a bien moins de criminalité par armes à feu en Suisse qu’en France, toute proportion de population gardée. En France vous pouvez être suspecté de fomenter un attentat si vous avez deux carabines à plomb chez vous !
  • Condamnations et peines de prison. 80 000 délinquants condamnés à des peines de prison ne sont pas emprisonnés. Y compris des pédophiles.Aussi les condamnés, arrêtés par la police sont libérés par la justice. Mais s'il s'agit d'un délit politique on y trouve des place (cas de Nicolas de la Manif pour tous, condamné et incarcéré immédiatement et libéré en appel !).
  • Désertification médicale. Un numerus clausus limite le nombre de médecins formés en France. Les jeunes médecins ne veulent plus s’installer dans les villages. Conséquences, on importe des médecins de Roumanie, du Liban, de Madagascar ou d’Algérie. Les infirmières sont importées d’Espagne.
  • Travaux dits pénibles. La France compte 3 millions de chômeurs, mais le jeune Français refuse de travailler dans le BTP ou dans la restauration. Exemple tiré de la presse locale : en été les jeunes corses, mes compatriotes, préfèrent draguer les touristes plutôt que de travailler dans l’hôtellerie ou la restauration. Ça se comprend. Le reste de l’année ils s’inscriront aux ASSEDIC. C’est ce que j’ai lu dans Corse matin, sans doute une affabulation de journaliste.
  • Politique de la ville. Plus de 40 milliards d'euros ont été déversés en pure perte, par la droite et la gauche, dans les "politiques de la ville". Malgré l'échec parent, les dirigeants de ce pays continuent de prôner la mixité sociale et cherchent des excuses aux comportements communautaristes violents qui font fuir les Français dits "de souche".

Certains s’étonnent que la France va mal. La France pays de Descartes. Pour ma modeste part je maintien que nos "responsables" politiques se dispersent trop et ne peuvent être efficaces, même s'ils en ont l'intention. Il me semble, mais je peux me tromper qu'il ne s'agit pas de surhommes.

C’est fou non ?

 

A suivre.

 

 

Commenter cet article