Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

C’est l’été, petit retour en arrière sur quelques sujets ayant défrayé les médias et qui semblent oubliés.  Liste non exhaustive et en vrac de sujets qui me reviennent en mémoire à l’instant. Chacun pourra sans doute compléter.

A moins que comme il est écrit dans le Talmud l’oubli ne soit le remède à tous les maux. 

 

On ne nous parle plus de Haïti.

Pourtant c’était en 2010, 220 000 morts, 300 000 sans abris. Une compassion planétaire. Des milliards collectés. Où en est-on ???

On ne nous parle plus des sondages de popularité de François Hollande.

Le président était au plus bas dans les sondages de popularité… mais plus personne ne donne de chiffres, ni n’en parle. Pourtant les sondages existent. Ils attendent sans doute que les sondages frémissent à la hausse.

 

On ne nous parle pas d’Ampus et du maire Patrick Vignal.Maison-Vignal-LeBonCoin.jpg

La maison « de famille », ou il habite est en vente sur le Bon coin (210m2, 450 000 €). Est-ce à dire qu’il construit ailleurs, dans le bois de Prannes où il a une propriété foncière, avec une ex-bergerie transformée en habitation ? Va-t-il se représenter ? C’est un mystère jalousement gardé. Bergerie-Vignal-W.jpgC’est selon…

 

On ne nous parle plus  des allégations de Luc Ferry qui a accusé un ancien ministre de pédophilie.

Sur un sujet sensible, dont les faits se seraient déroulés à Marrakech, au Maroc (plus proche destination pour le tourisme sexuel, semble-t-il). Une enquête avait été ouverte par le Parquet en 2011. Plus aucun écho dans les médias. Sans doute parce que la justice suit son cours.

 

On ne nous parle plus du Kosovo et de la Serbie.

Après notre calamiteuse intervention militaire (une guerre de destruction) contre un peuple (les Serbes) qui ne nous avait rien fait, qui était notre allié depuis toujours et qui luttait pour l’intégrité de son territoire, nous avons appris que le Kosovo, que nous soutenons encore, était présidé par un criminel de guerre Hachim Taçi, qui s’était livré au trafic d’organes prélevés, souvent à vif, sur des centaines de prisonniers Serbes. Les bonnes âmes défendant la démocratie ne semblent pas se mobiliser, même si les faits sont reconnus officiellement au niveau de l’ONU, par la présidente de la Commission adhoc (madame Carla del Ponte).

On ne nous parle plus de la Côte d’Ivoire.

Des 600 prisonniers politiques (emprisonnés sans jugement par Ouattara l’ami de Sarkozy et de Hollande) ni du président légitime Laurent Gbagbo emprisonné à la CPI, ni de Michel Gbagbo, Français, emprisonné sans raison en Côte d’Ivoire ?

On ne nous parle plus des émeutes de la banlieue parisienne.

 Ni de Villers-le-Bel, ni de Sevran, ni de Trappes, ni des émeutes de Clichy-sous-Bois, ni de celles d’Amiens… ni des milliers de voitures brûlées en France…

On ne nous parle plus de François  Noguier.

Elève ingénieur A. M. est mort. Assassiné par un maghrébin.

On ne nous parle plus de Esteban.

Esteban, le soit-disant  skinhead facho qui en légitime défense à malheureusement tué Clément Méric. Mais les « groupuscules néo-nazi » prétendument responsables de cet incident ont été dissous !


Bref, j’arrête là, pour aujourd’hui,  ma litanie macabre.

Bonne vacances, pour ceux qui peuvent en prendre.

Commenter cet article

MARTINE 05/08/2013 15:13

ça me rassure que des gens comme toi ne lâchent pas prise
quand je dis "comme toi" tu sais de quoi je parle
bisous a vous 2

Casanova 05/08/2013 15:39



Je ne sais pas de quoi tu parles, mais cela n'est pas important.


Il faut s'accrocher... avant que le ciel ne nous tombe sur la tête!


Banalité pour banalité : tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir. D'où tu es tu peux être zen.



MARTINE 05/08/2013 15:11

cool que tu t'accroches moi aussi j'espere toujours mais je suis un peu moins confiante
a cause des journalistes qui ne sont pas honnetes et ne font pas leur job

Martine 05/08/2013 13:44

Pffffffffff
Tu croyais quoi ?

Casanova 05/08/2013 14:40



Je continue à croire que la démocratie ce n'est pas la médiocratie ni la ploutocratie et que, si la transparence absolue n'est pas possible, les dirigeants doivent avoir à cœur de trouver des
solutions, ou d'expliquer au peuple pourquoi ils ne peuvent en trouver.


Et le peuple doir cesser de penser que seul est important son nombril et que les autres n'ont qu'à crever !


L'homme est un animal social ou chaqun est tributaire des autres, même si ce n'est plus évident.