Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Un homme averti en vaut deux !

 

Le Premier ministre dispose d’un organisme « officiel » pour l’informer sur l’état de la laïcité.  Organisme intitulé « Haut Conseil à l’Intégration » « Mission de réflexion et de proposition sur la laïcité ». Parmi ses membres citons-en quelques uns médiatiquement très connus : Elisabeth Badinter (philosophe), Abdenour Bidar (musulman, prof de philosophie), Ghaleb Bencheikh (imam musulman), Malika Sorel-Sutter (écrivain), Patrick Kessel (ancien Grand Maître du Grand Orient)…  

Cet organisme, constatant la montée des communautarisme et du fait religieux dans les universités, avec des frictions non négligeables,  a fait toute une série de recommandations pour le respect de la laïcité dans l’enseignement supérieur français et préconise finalement une loi.

  Voir aussi mes articles n° 1366, 1111 et 885

Mais, désormais, cet organisme est considéré comme « non officiel », par Jean-Louis Bianco, président du nouvel organisme créé par François Hollande et intitulé « Observatoire de la laïcité ». Lequel Jean-Louis Bianco, conteste les conclusions de la mission laïcité et (en expliquant au président de la République, que la France n’a aucun problème de laïcité) semble s’aligner sur la position, d’une part, de Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui voit dans les recommandations de la « Mission laïcité » une «nouvelle stigmatisation de l'islam» et , d’autre part, sur la position de Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire contre l'islamophobie (OCI) :  «La liberté d'expression reconnaît aux étudiants le droit d'exprimer leurs convictions religieuses à l'intérieur des universités». C’est aussi ce que l’on appelle aller dans le sens du vent présidentiel… mais pas dans celui de la recherche de l'exacte vérité.

 

Les enseignements de cette situation classique dans notre pays, sont multiples. Tout d’abord, il faut constater que notre pays a le génie pour multiplier et augmenter les dépenses publiques, ensuite qu’il abandonne allègrement son esprit cartésien, mais par dessus tout, il s’impose que c’est la combine et le népotisme qui dominent la politique.

 

Le népotisme c’est cela, il faut caser les copains tout en ménageant les adversaires qui viendront forcément au pouvoir. Donc chaque changement de gouvernement est accompagné de son lot de création de nouvelles « agences », redondantes avec les précédentes, mais qui porteront « la voix du maître en place ».

 

Accessoirement, comme pour l’empilement des lois, chacun des (ir)responsables politiques peut trouver les références qui lui conviennent dans des agences et institutions « officielles », qui s’empilent. Le peuple, lui, ne sachant plus à « quel saint se vouer »… n’a plus qu’à se détacher du fonctionnement de la politique, dont, tôt ou tard, il subira pourtant les effets. Combien de fois ai-je entendu « moi je ne fait pas de politique » ?  Ne pas regarder les problèmes en face et déléguer aveuglément à des « élus » (qui ne demandent que ça), ne dispensera personne des conséquences d’une politique néfaste.

SOURCES :

http://www.lefigaro.fr/actualite france/2013/08/05/0101620130805ARTFIG00421-un-rapport-officiel-preconise-l-interdiction-du-voile-a-l-universite.php

Un rapport officiel préconise l'interdiction du voile à l'université 

Par Caroline Beyer. Le 05/08/2013.

La Mission laïcité du Haut Conseil à l'intégration, conclut à une montée du communautarisme.

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/Avis.pdf

 

Finalement, Mélenchon avait raison : "qu'ils s'en aillent tous!"

Sans un homme ou une femme providentiels, ou la révolution, je ne vois pas comment ils vont nous sortir du bourbier.

 

J'y reviendrai car il va bien aussi falloir parler d'économie générale et du fonctionnement de l'Europe, un rêve avorté ... pour les peuples, mais pas pour la finance internationale !

 

 

Commenter cet article