Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 SOURCE : http://www.liberation.fr/politiques/2013/08/07/baisse-du-chomage-84-des-francais-n-y-croient-pas_923325

Libération, c’est une grande première, ose mentionner que le pessimisme des Français a encore augmenté de 9% par rapport à janvier.

Si c’est Libé qui le dit, la situation doit être plus grave encore.

 

Mais il n’y a pas d’inquiétude à avoir pour le gouvernement Hollande-Ayrault, ils ont en réserve le matelas des économies des Français, dans lequel ils ont bien l’intention de puiser pour eux s’en sortir, tout en enfonçant encore plus le pays dans les tréfonds de la « crise ».

Arrivés au fond, ils peuvent encore creuser. Sarko l’a bien fait en vendant les « bijoux de famille », c’est-à-dire le patrimoine immobilier national et en empruntant inconsidérément 400 milliards de plus qu’exigé par la crise !!!… Pour se faire réélire, mais là il a échoué. Hollande va tenter la même manip !Ils font tous ça. Jospin a bradé les autoroutes et Chirac a supprimé la conscription. On brade le pays pour ne pas avoir a traiter le malade. Résultats on diffère, on diffère en espérant peut être un miracle divin, alors qu'ils ne croient plus qu'à l'argent-roi.

Le citoyen français fait des choix au top et pertinents, compte tenu des circonstances. « Encore une minute monsieur le bourreau » a dit Marie-Thérèse sur l’échafaud ! Nous en sommes là. Ne pas regarder la réalité en face. Réalité inquiétante quel que soit le domaine : il n’y a plus d’argent en caisse, qu’à cela ne tienne, on recrute des fonctionnaires, les impôts sont trop lourds, qu’à cela ne tienne, on les augmente encore. Même le FMI s’en inquiète !!! Les entreprises qui le peuvent se délocalisent pour échapper à l’impôt dont le taux est le plus élevé au monde. Jusqu’à Total qui maintenant a entamé la délocalisation de ses activités « financières » à Londres). Les miettes restantes seront injectées dans les banlieues improductives (mais qui votent bien) au lieu d'investissements productifs (dont les effets seront forcément différés). Comprenons bien, les élection s'approchent. Même à Ampus, après 12 ans d'inertie, le maire se montre "combatif" et mouille son écharpe pour acquérir les sources de Fontigon. Et certains de dire... il vaut mieux tard que jamais. Certes, continuons donc à choisir des élus sans stratégie ni vision... mai susceptibles d'apporter quelques menus avantages personnels.  « Encore une minute monsieur le bourreau » ! Prochainement je reviendrai sur l'énergie et l'ambiguité des "écolos" et de François Hollande.

 

Les solutions pour le pays (pénibles à court terme) passent par l’analyse préalable, objective, de la situation économique et sociale. Ces solutions existent, mais impliquent que l’objectif des responsables politiques soit le redressement du pays et non l’endormissement du peuple pour se faire réélire et rester au pouvoir, pour qu’il profite à la camarilla. 

Ce n’est pas en oscillant d’un « tocard » de l’UMP, vers un « tocard » PS, et vice et versa,  que l’on sortira du trou.

Pour en revenir au scepticisme de 84% des Français, en fait, les Français se trompent. 

Qu’ils veuillent bien considérer que notre président avisé (futé même) a bien l’intention de triompher en fin d’année, en annonçant un « amortissement de la descente » aux enfers, et même, peut-être un « frémissement à la hausse ». Il suffit de lire partout, les efforts désespérés du gouvernement pour créer artificiellement des emplois de « fonctionnaires » : emplois dits d’avenir, contrats de génération, emplois dans l’éducation nationale, dont même le Cour des comptes, pourtant présidée par un socialiste (Alain Migaud) a critiqué le bien-fondé. Hollande pourra plastronner, j’avais prédit, je suis visionnaire, je sais où je vais !!!

 

Effrayant de cynisme !

Effrayant tout court.

Monsieur le président 84% de Français qui doutent ce n'est pas rien, même si les sondages ne reflètent pas la complexe réalité. Logiquement vous devriez en perdre votre sourire béat. J'ai dit logique ? Quelle idée ? Où est passé la logique ?

Curieusement, aucun économiste (et je lis beaucoup) n'approuve la démarche gouvernementale. Ça interpelle non ? Il parait que le gouvernement fait de "la politique" et non de "l'économie". Comme si c'était dissociable. Transposons ça à nos foyers et nous verrons bien ce que ça va donner ! Le travailleur pauvre qui gagne moins de 1000 euros par mois et qui ne sait pas comment joindre les deux bouts, fait-il de la politique ou de l'économie.

 

 

C'est fou non ?Entonnoir1


 

Commenter cet article

trublion 08/08/2013 10:30

je pense que lui même n' y crois pas !
Dès le départ, il a tout basé sur un rebond de l' Europe et du monde , qui entrainerait la France dans son sillage.
Et comme tout bon socialiste, il dépouille ceux qui bossent, pour distribuer à son électorat

Jacques 08/08/2013 09:12

Bonjour Roger.

Je crois qu'en médecine le traitement appliqué à la France se nommerai : "Soins paliatifs" ! A quand l'enterrement !