Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

 

Article du Toupin.

"A  celles et ceux qui connaissent bien  l'histoire d'Ampus, je n'apprendrai rien. Mais aux autres je dirai qu'Ampus a failli avoir une Maison de la truffe. C'était l'époque où Aups n'occupait pas encore  la 1° place pour la truffe. Ampus essaya de jouer sa carte, mais comme toujours,  la moitié des Ampusians s'opposa au projet qui tomba à l'eau...
Les Allemands savent , après de nécessaires discussions entre les deux parties (et partis), s'entendre et faire aboutir leurs projets. Nous,  non, on préfère rester dans notre marasme pourvu qu'on se soit opposé. C'est triste, infiniment triste et totalement improductif.
Si je peux formuler un voeu pour l'élection municipale , c'est que l'état d'esprit change. C'est de cela dont nous avons besoin."

 

Mon commentaire sur la phrase surlignée.

 

Français, il ne faut pas avoir la mémoire courte !

 

En 2001, le projet était achevé, y compris les financements et les plans d'architecte et le partenariat. Il ne restait qu'à lancer l'appel d'offre pour sa réalisation.

 

En 2001, je ne me suis pas représenté à l'élection municipale, pour raison professionnelle à l'étranger.

 

En 2001, la municipalité Vignal a été élue et a abandonné le projet.

 

La responsabilité de la non réalisation du projet en incombe TOTALEMENT à Patrick Vignal et à sa municipalité d'alors, si loyale dit-il. Loyale à sa personne, mais sans doute pas loyale à la commune.

 

Le lancement du projet (recherche des financements et études...) avait été Expo-truffe-1996-W.jpgprécédé d'une exposition exceptionnelle sur les champignons en général et la truffe en particulier, présentée par le musée Barla et l'université de Nice et par une réunion des autorités politiques départementales et régionales partenaires, ainsi que par le lancement de la route de la truffe. Les plus éminents chefs cuisiniers, dont Alain Ducasse, participaient à ce lancement.

 

Monsieur Vignal, fossoyeur du développement d'Ampus a tout arrêté !!!!

 

Ça je ne m'en remet pas ! (à l'intention de Var matin).

 

Que la médiocrité d'individus soit fatale au développement collectif, je ne m'en remettrai jamais.

Et je ne me remettrai encore moins de voir ces médiocres parader et pontifier sur la loyauté  de leur équipe,à leur ego, comme si c'était le problème de la commune.

 

Voilà ce qu'écrivait Var matin le 12 février 1996, sous le titre pleine page de "Ampus : fils de la truffe".

Var-matin-Truffe-1996-W


à suivre.

Commenter cet article