Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

• En 2001 Ampus, avec l’élection de Patrick Vignal, est entré dans une nouvelle phase inédite de la vie communale. Celle du mensonge et de l’autoritarisme. Un de ses anciens conseillers a même osé écrire : « Le maire et son adjoint n’admettent aucune remarque même constructive et considèrent que toute proposition est un reproche ou une attaque personnelle au lieu d’en faire une analyse objective. » C’est ainsi que Patrick Vignal méprise délibérément ceux qui ne sont pas de son avis. En effet, les maires ayant précédé Vignal ont fait ce qu’il pouvait faire pour la commune. Chacun à la hauteur de ses moyens ou de ses capacités. Le livre de Marcel Faure permet de s’en faire une idée (« Le Conseil municipal a délibéré, de Bonaparte à la seconde guerre mondiale »… et notre village se façonna, édité par la mairie d’Ampus, en 2000). Les grosses infrastructures modernes (eau, égout et électricité) ayant été pour l’essentiel l’œuvre des municipalités de Maurice Michel (24 ans durant, 1959-1983). Les municipalités de Roger Casanova (1983-2001), tout en poursuivant la réalisation d’infrastructures (eau et assainissement, voirie) ont essayé d’ouvrir Ampus au monde d’aujourd’hui et au « développement » (durable). Avec Patrick Vignal la commune est entrée dans l’ère de la « manipulation des esprits», du dénigrement, de la suffisance sans raison (suivant le principe biologique que la fonction créé l’organe) et de la rupture du continuum républicain : « j’ai trouvé une commune à l’abandon » est la phrase la plus emblématique de l’état d’esprit de « Vignal  & Associés », et de sa ligne de conduite. Vignal a trouvé, dit-il, une commune à l’abandon avec des stations d’épurations, des routes goudronnées, des bâtiments, des rues et places restaurés, un éclairage public à économies d’énergie, des réservoirs d’alimentation en eau potable, un réseau d’eau, des instruments d’analyse et de prévision (dont le POS)… Bref, « un village à l’abandon » ! C’est pour cette phrase et dans un esprit de justice élémentaire, que je m’impose de faire des mises au point périodiques sur les déclarations de Patrick Vignal, dit-on sur le départ. Il ne s’agit de ma part ni de nostalgie, ni de lamentations, mais d’information des ampusiens qui seraient intéressés par l’histoire immédiate du village, dans le prolongement de celle décrite par Marcel Faure l’ancien instituteur du village.

 

• En 2005, François Hollande déplorait que la dette française était catastrophique, que « la France n’a jamais atteint un tel niveau d’endettement. » (lu dans Nice-matin du 30 novembre). Il était alors premier secrétaire du PS. Aujourd’hui que dit-il ??? Que ce n’est pas très grave ???

 

• En 2005 encore, toute la presse (comme la plupart des politiciens au pouvoir) s’est déclarée pour le vote OUI au traité constitutionnel européen. Le peuple français a voté NON, comme d’ailleurs le peuple hollandais et le peuple irlandais. Les « partis dits de gouvernement » ( !!!???), sont passés outre et ont imposé aux peuples européens un système de régression économique et sociétale.manif-retraite-2010

 

• En 2010, tout le PS défilait CONTRE la retraite à 62 ans. Aujourd’hui où en est-on ??? Au pouvoir ils programment la retraite à 67 ans. 

 

• En 2013, une lycéenne Kosovare renvoyée dans son pays.

SOURCE : http://olibrius.over-blog.com.over-blog.com/article-si-je-ne-m-abuse-c-est-bien-l-europe-et-donc-la-france-120617080.html

« Si je ne m' abuse, c' est bien l' Europe, et donc la France qui ont permis l' indépendance du  Kosovo !! » Kosovo-W.jpgJe voudrais donc qu' on m' explique, pourquoi Assouline du  PS et  Mélenchon  du parti de gauche trouvent honteux qu' on renvoie une famille kosovare dans son pays, après que sa demande d' asile ait été refusée [dans un rapport très circonstancié] ?

 Pour en savoir plus, lire mes nombreux articles sur le Kosovo (tapez Kosovo dans la fenêtre recherche, mais j'y reviendrai).

 

• En 2013 encore. Le premier véhicule Renault-Algérie sortira de l’usine d’Oued-Tlélat, près d’Oran, en novembre 2014, a confirmé jeudi à Paris le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, Amara Benyounes. Sur Algérie-Presse et Résistance républicaine, le 28 novembre 2013. C’est une bonne affaire pour la multinationale Renault mais certainement pas pour l’emploi en France.

 

… à suivre.

Commenter cet article

trublion 05/12/2013 09:37

il y a longtemps que j' ai compris que les socialistes étaient des faux jetons, menteurs comme pas possible, juste bons à critiquer lorsqu' ils sont dans l' opposition, mais incapables lorsqu' ils
sont aux gouvernes !
ah si, ils vont baisser la tva sur les capotes !
Quelle honte !