Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Je milite depuis toujours pour la construction européenne. Sauf que, progressivement (j’ai eu la compréhension lente des convaincus aveugles), je me suis rendu compte que l’Europe que nous voulions, l’Europe des peuples, l’Europe humaniste, l’Europe de la créativité, l’Europe de l’innovation, en fait celle de l’intelligence (l’Europe de Guttemberg, de Bernard Palissy et de léonard de Vinci, qui fut italien et mourut en France, à Amboise), était en fait aux mains des marchands, des « compradores », des spéculateurs mondialistes sans limites, pour finir entre les mains de la banque prédatrice par excellence Goldman Sachs. Rappelons que le directeur de la BCE (Banque centrale européenne) est issu de Goldman Sachs, comme d’ailleurs le staff économique d’Obama.

 

Ainsi, après avoir milité activement pour le traité de Maastricht, j’ai fait une campagne encore plus active contre le traité constitutionnel européen. En vain puisque Sarkozy, aidé par le PS, a contourné le NON au référendum.

 

Pourquoi cette évocation ?

 

A cause des cigarettes !!!

 

Vous avez assisté comme moi je suppose à la mascarade télévisuelle sur le sujet : le nombre de cartouches que l’on peut transporter en franchissant les frontières virtuelles entre pays européens ! Le lamento des buralistes, le bonheur des frontaliers.  Du grand n’importe quoi pour nous occuper l’esprit. D’où ma réaction.

 

Ainsi chaque jour nous apporte la démonstration que la Communauté européenne (donc les dirigeants des Etats membres, à commencer par les Français de l’UMPS) n’a pas été capable de la moindre harmonisation, pas plus sur les droits et devoirs sociaux que sur le prix des cigarettes, ou la politique migratoire. Ne parlons même pas du SMIC, ni des services publics.

 

Il me revient donc que Bruxelles est capable d’harmonisation, même quand ce n’est pas l’intérêt des Européens.

 

RAPPEL donc, la Commission européenne a imposé par contre des normes, de qualité inférieure, concernant le cacao et le chocolat, donc la qualité du chocolat.

La majorité des pays européens, en particulier les membres fondateurs (Italie, Belgique, France, Allemagne) étaient opposés à l’introduction de matières végétales autres que celles issues du cacao (beurre de cacao…). La Grande Bretagne était partisan d’adjonctions diverses tout en imposant que la mention de ces ajouts ne soit pas obligatoire.

Que pensez-vous qu’il arriva, ce fut le point de vue de la Grande Bretagne qui prévalu. Avec interdiction pour les pays producteurs de chocolats de qualité (Suisse incluse) de s’opposer à la libre circulation du chocolat dévoyé britannique.  Ces une directive du 24 juillet 1973 qui a autorisé les fabricants de chocolat de certains Etats (Grande Bretagne évidemment) d’utiliser des matières grasses autres que le beurre de cacao.

 

La politique de la Communauté européenne est bien entre les mains de la Grande Bretagne, qui n’est pas un des membres fondateurs, qui n’est pas dans l’espace Schengen (et nous demande de nous débrouiller avec les immigrants voulant rejoindre leur île) et qui n’est pas dans l’Euroland. Pas mal non ? 

 

Pour mémoire les anglais ont obtenus qu’un des postes les plus importants, dans le staff des dirigeants européens, après le président de la Commission, soit tenu par une anglaise (Mme Ashton, « ministre » des Affaires étrangères) et ils œuvrent activement pour que la Turquie intègre dès que possible la Communauté européenne !!! Et ils y arriveront s’il n’y a pas en France une révolution, fut-elle par les urnes.

 

Et pendant ce temps là, que font nos dirigeants pour contrôler un tant soit peu l’évolution de l’Europe ? Ils paradent.  Et les autres, Britanniques en tête, de rire sous cape.

 

Avec "nos putain de politiciens de mes couilles", comme dit mon gaulois de voisin, nou sommes très mal.

 


 


Commenter cet article

trublion 07/12/2013 09:46

les anglais copains comme cochons avec les ricains