Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

La glacière (voir photo ci-contre et ci-dessous)  fait partie des éléments marquants de notre patrimoine. Lorsque je l’ai rappelé, "urbi et orbi", et suggéré en AG de l’APPA (association pour la protection du patrimoine d’Ampus) de s’en occuper, l’idée de son intérêt a été retenue. J’ai signalé aussi avoir entamé des discussions avec le propriétaire des lieux pour faire entrer ce patrimoine unique dans le patrimoine public.

MAIS, le président d’alors de l’APPA (monsieur D. MUSNIER) a déclaré que si CASANOVA était présent il ne participerait pas à une réunion de concertation avec le propriétaire. Je rappelle que j’étais membre de l’APPA !

Je me suis donc retiré en écrivant la lettre ci-dessous au propriétaire que j’avais approché.

 

Ampus, le 5 novembre 2007

 

à

Famille Wilhelm LUTTENBERG

Le Ratton  83111 Ampus

 

Objet : « la glacière », mise au point.

 

Madame, Monsieur,

 

Comme suite à notre rencontre de cet été et de nos discussions relatives à « la glacière », j’ai présenté la question de la sauvegarde de ce précieux vestige historique, lors de l’assemblée générale de l’APPA (association pour la protection du patrimoine d’Ampus), dont je suis membre depuis sa création.

 

A cette occasion j’ai rappelé que, dans le respect de votre droit de propriété, et sous réserve qu’une solution soit trouvée, pour vous éviter les nuisances liées aux visites du site, vous étiez favorable à une opération de protection et de sécurisation de cet édifice.

 

Depuis j’ai consulté le cadastre et constaté qu’un accès est possible à partir de la voie publique, aujourd’hui en partie abandonnée. Il faut donc chiffrer les travaux de restauration et de mise en valeur : confortement du mur, pose d’une grille de protection, pose d’une clôture et d’une ouverture d’accès depuis votre propriété, ainsi que d’un éclairage (voir le plan). Cette opération pouvant être entreprise par vous-même (propriétaire), la Mairie (structure publique), l’APPA (structure privée), une association spécifique (formelle ou informelle) pour la sauvegarde de  « la glacière », ou même tout simplement en faisant appel à du mécénat d’entreprise ou individuel. Les possibilités de concrétisation, plus ou moins rapides, ne manquent pas.

 

Pour ma part, j’estime que l’essentiel est la réalisation de l’opération, aussi bien pour la sauvegarde de ce vestige, que pour votre sécurité et votre quiétude.

 

En conséquence je vous fais savoir que je n’ai aucune prétention personnelle à m’occuper de ce  « dossier », ni à imposer ma présence, mais que je suis disposé si nécessaire à aider efficacement à son aboutissement.

 

Je croyais nécessaire de faire cette petite mise au point et vous prie de recevoir mes meilleures et amicales salutations et mes remerciements pour l’attention que vous portez à nos préoccupations.

 

 

 

Les démarches se sont poursuivies hors ma présence d’initiateur du projet et ont abouti, ce qui était bien l’essentiel.

 

Un escalier d’accès a été bâti, en béton, à l’intégration paysagère douteuse, sans rampe, inutilisable par des handicapés. En guise de mise en valeur, une grille a été placée pour en empêcher l'accès ! Les gravats encombrant la glacière n’ont pas été enlevés. 

 

OBSERVATIONS.

Il ressort que les caprices personnels (l'ex-président de l'APPA ne semble pas m'apprécier, c'est son droit) sont passés avant l’intérêt général, qui aurait été une large concertation avec toutes les personnes concernées. Mais, c’est de plus en plus une règle de conduite des « responsables » de tous poils. Du haut en bas de la société. Un pays est réduit à l'humeur d'un président, quel que soit son comportement. Une collectivité communale et un Conseil municipal sont réduits à la seule volonté du maire. Une "association" est réduite à son ou sa présidente. Ainsi va la démocratie d'aujourd'hui ma bonne dame.


C’est le retour de la tribu préhistorique. Même si les clans existent depuis longtemps déjà, le cocasse c’est qu’aujourd’hui leur fonctionnement sectaire est masqué par des discours philosophiques voire moraux. Les individus et les groupes les plus sectaires étant ceux qui font religion d’ouverture d’esprit et de tolérance, et revendiquent les principes du vivre ensemble. Le paradoxe est total.

 

Quelques vues de la glacière.

La-glaciere-DSC_0032-WW-copie-1.jpg 

Glaciere-web2-W-copie-1.jpg

Glaciere-W-DSC_0047-copie-1.jpg

Glaciere-Voute-W.jpg

  

  

 Glacière-W-DSC 0020

 

 


Commenter cet article