Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Lu dans Corse matin, la Corse votre hebdo, du 20 au 26 décembre 2013, page 4, rubrique le bloc-note :

Renucci-Noel2013-W.jpg

 

à l'occasion de Noël.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OBSERVATIONS.

L’effondrement d’une société peut être rapide, mais ne se produit pas du jour au lendemain, il est progressif.

 

La chute de Rome, ou chute de l’Empire romain d’Occident est datée de l’an 476, avec l’abdication du dernier empereur romain, Romulus Augustule, s’est produite progressivement et les historiens ont aujourd’hui quelques pistes pour son explication,  dont nos responsables politiques feraient bien de tenir compte.

 

J’en retiendrai quelques unes qui peuvent parfaitement illustrer ce qui se passe actuellement (SOURCE Wikipedia et beaucoup d’autres)

 

Les théories de « l'empire décadent »

Généralement, ces théories soutiennent que la puissance de l'Empire romain aurait survécu indéfiniment si une combinaison de circonstances ne l'avait pas conduit à sa chute prématurée. Quelques historiens de ce groupe croient que Rome la « porta sur elle-même », qu'elle assura son propre déclin par des politiques abusées et la dégradation de sa réputation.

La théorie de l’historien romain Végèce, au début du ve siècle.

Il formula une théorie, selon laquelle l'Empire romain déclina à cause de son contact croissant avec les barbares, entraînant une « barbarisation » qu'il percevait comme moteur de dégradation. La léthargie, la complaisance, et la mauvaise discipline …

Edward Gibbon (1737 - 1794), historien britannique, a été sur la même ligne : il plaça le drame sur une perte de vertu civique parmi les citoyens romains. Ils ont graduellement oublié leur devoir de défense de l'Empire face aux mercenaires barbares qui, finalement, se tournèrent contre eux.

Pirenne en 1920 soutient que l'Empire continua d'exister, dans une forme quelconque, jusqu'au temps des conquêtes arabes au VIIe siècle qui perturbèrent les routes du commerce méditerranéen, menant à un déclin de l'économie européenne.

NB. Lors du Bas-Empire, la généralisation de l’étatisme s'est accompagnée de dépenses publiques en hausse continuelle. La pression fiscale exercée sur les propriétaires entraîne la diminution du rendement des petits domaines, voire la désertion de leurs terres par les petits propriétaires …

EmpireRomain-W.jpg

L'empire romain à son apogée

à méditer... il n'est pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir !

 


 


Commenter cet article