Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

« …Cette gauche a remplacé la politique par la morale… »

« Elle passe son temps à bomber le torse... »

 

écrit par Jean Bricmont en 2012, mais tout à fait d’actualité avec l’attitude de Manuel Valls dans l’affaire Dieudonné, sur laquelle il va falloir revenir !!!

 

NOTES DE LECTURE.

Jean Bricmont est physicien belge et professeur à l’université catholique de Louvain. Il milite en faveur d’une politique de non ingérence.

Parmi ses très nombreux ouvrages citons : « Impérialisme humanitaire : Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? » et, avec Noam Chomsky, « Raison contre pouvoir ».

 

Invité de l’émission de Frédéric Taddéï (relative à l’affaire Dieudonné), il a été seul contre tous et, classiquement, tous les autres intervenants l’ont empêché de présenter son point de vue et de développer sa pensée, traduisant, une fois de plus que dans notre pays le « débat » se résume la plupart du temps à l’énoncé virulent de lieux communs  du politiquement correct.

 

D’ailleurs, lors de cette émission, le talentueux Jean-François Kahn a déclaré (en réaction à l’attitude d’un invité député socialiste, porte parole du PS, particulièrement dogmatique, borné et accapareur de parole qui a prétendu que « tout est très simple ») : « si tout est si simple il n’y a plus besoin de débattre et on peut se retirer ! » C’est à  l’intention de ce personnage politique, mais il ne lira sans doute jamais Jean Bricmont, que je publie ci-après un trop bref extrait conclusif de sa « lettre à une journaliste », 21 février 2012.

SOURCE : http://michelcollon.info/Lettre-a-une-journaliste.html

[…]

« Malheureusement, en Europe et surtout en France, la gauche a capitulé sur beaucoup de choses, la paix, le droit international, la souveraineté, la liberté d’expression, le peuple, et le contrôle social de l’économie. Cette gauche a remplacé la politique par la morale : elle décide, dans le monde entier, qui est démocrate et qui ne l’est pas, qui est d’extrême droite et qui est fréquentable ou non. Elle passe son temps à bomber le torse en « dénonçant » les dictateurs, leurs complices, les phrases politiquement incorrectes, ou les antisémites, mais elle n’a en réalité aucune proposition concrète à faire qui puisse rencontrer les préoccupations des populations qu’elle prétend représenter. 

 

Ces abandons multiples de causes progressistes ouvrent effectivement un boulevard à une certaine extrême droite, mais la faute en incombe à ceux qui ont accompli et accepté ces changements, pas à ceux qui tentent modestement de résister à l’ordre du monde. » 

 

Jean Bricmont

 

OBSERVATIONS.

Jean-François Kahn a fait justement remarquer que ça fait 20 ans que la gauche se trompe et qu’elle ne change pas d’attitude.

En fait la gauche se trompe depuis beaucoup plus longtemps et agit presque systématiquement en contradiction avec les principes qu’elle prétend défendre. Les vœux de François Hollande pour 2014 en sont la dernière illustration.

Lors d’une autre émission, de grande écoute Antoine Sfeir, le journaliste bien connu, fondateur des Cahiers de l’Orient et parfait connaisseur des contextes arabo-musulmans et moyen-orientaux a déclaré « énervé », au sujet de la Syrie, et de la position de François Hollande : « en tant que citoyen français je n’ai pas à choisir entre la peste et le choléra, c’est à dire entre Bachar al-Assad et les djihadistes qui jouent au football avec la tête des suppliciés. »

Je finirai aujourd’hui par l’injonction de Jean Bricmont "à la journaliste" : « voyagez un peu ! »

 


Commenter cet article

trublion 11/01/2014 09:07

la gauche est une gangrène !
ça ne se guérit pas, on coupe