Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

Deux poids, deux mesures.

Délires des rappeurs à lire.

 

NOTES DE LECTURE. Article « Gendarmerie : la déprime et le sursaut » (par Maurice D.)

 

SOURCE : http://www.minurne.fr/gendarmerie-la-deprime-et-le-sursaut-par-maurice-d?&trck=nl-863514-329215-86XBt 

 

EXTRAIT. NB. Le texte de Maurice D. est en bleu. Les intertitres en rouge sont de mon fait, de même que le surlignage jaune ou les caractères gras.

 

« Le 18 décembre dernier, le général Soubelet, numéro 3 de la gendarmerie, invité par une commission de l'Assemblée nationale à dire la vérité sur l'état de la sécurité en France a répondu avec franchise à cette invitation. Avec franchise et honnêteté, ce qui est suicidaire pour sa carrière avec le gouvernement d'idéologues injustes et rancuniers qui est le nôtre.

[…]

Celle-ci [la gendarmerie] existe depuis 1373, ce qui lui donne plus de 600 ans. Elle fut créée pour réprimer et contrôler les pillards étrangers qui avaient pris leurs aises dans le pays pendant et après la guerre de Cent ans.

[…] obéir au gouvernement est sa loi.

[…] Et voilà que le général Soubelet donne un plus d'honneur au corps auquel il appartient en dénonçant calmement la lourdeur des procédures mises en place récemment par un ministère de la Justice naïf parce que truffé d'idéologues sectaires, qui manifestent ouvertement leur préférence pour les criminels et leur mépris pour les victimes (le Mur des cons). Une lourdeur et une clémence angélique dont les voleurs, violeurs et tueurs de tout poil savent profiter.


[…] il existe bel et bien "une réelle insécurité dans notre pays".


[…]

Les gendarmes le savent bien eux : il y a trois millions de pillards potentiels dans les banlieues des grandes villes et des milliers de musulmans salafistes bien armés prêts à lancer le djihad qui reviennent des pays où ils sont allés s'entraîner, comme les 70 qui ont été récemment signalés de retour de Syrie et pour lesquels les ordres ont été de ne rien faire. En Angleterre, ils sont arrêtés, déchus de leur nationalité et expulsés vers leur pays d'origine où ils finissent souvent en prison. Pas en France.



 

Deux poids, deux mesures.

Délire à lire.

 

Leurs rappeurs chantent « Les Frères sont armés jusqu'au dents, tous prêts à faire la guerre » (groupe Sniper) et le groupe « 113 »:

« J'baise votre nation


On remballe et on leur pète leur fion.


Faut pas qu'y ait une bavure ou dans la ville ça va péter


Du commissaire au stagiaire: tous détestés !


A la moindre occasion, dès qu' tu l' peux, faut les baiser.


Bats les couilles des porcs qui représentent l'ordre en France. »

 

Les porcs ? Les gendarmes.

Deux poids, deux mesures.

Délire à lire.

 

Extrait de la chanson « Flirt avec le meurtre » de Ministère amer

« J'aimerais voir brûler Panam au napalm 


Sous les flammes façon Vietnam 


Tandis que ceux de ton espèce galopent 


24 heures par jour et 7 jours par semaine 


J'ai envie de dégainer sur des faces de craie ».

Appels à la violence raciale, insultes raciales, que font SOS Racisme, la LICRA et autres associations pompeuses de subventions et délatrices à sens unique ?

Que font Valls et Taubira ? Rien,

ils détournent l'attention sur Dieudonné.

 

Deux poids, deux mesures.

 

Extrait de la chanson « meurtre légal » du groupe Smala

« Quand le maquereau prend le micro, 


C'est pour niquer la France,


Guerre raciale, guerre fatale 


Œil  pour œil, dent pour dent,


Organisation radicale,


Par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères 


Gouer (Français) c'est toi qui perds. 


Flippe pour ta femme, tes enfants, pour ta race. 


On s'est installé ici, c'est vous qu'on va mettre dehors »

 

Sympa, non ?

Que font Valls et Taubira ? Rien,

ils détournent l'attention sur Dieudonné.

 

Deux poids, deux mesures.

 

Extrait de la chanson « Temps mort » du groupe Lunatic :

« Vote pour emmener les porcs à la morgue,


Eh négro ! C'est l'heure d' manger,


Brûler leur sperme en échantillons, souder leurs chattes,


J'suis pas le bienvenu, mais j'suis là,


J'suis venu manger et chier là.


Quand j'vois la France les jambes écartées


J' l'encule sans huile. »

Une expression artistique délicate et raffinée qu'admirent beaucoup Jack Lang et Christiane Taubira qui placent ces poèmes au niveau de ceux de Lamartine et de Verlaine. Ils seront pourtant les premiers à être pendus, disent ces charmants rappeurs, quand les "cailleras" débouleront des cités « armés jusqu'aux dents » affirme le groupe Sniper qui ajoute dans sa chanson « La France » :


 « …mission exterminer les ministres et les fachos… 
Voir bientôt à l'Élysée des arabes et des noirs au pouvoir. 
Faut que ça pète ! Frère, je lance un appel, on est là pour tous les niquer ».



 

Ils sont directement visés les ministres, mais ils ne réagissent pas, laissent dire en attendant de laisser faire. Alors Sniper, sûr de son impunité en rajoute : 

 « …Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. 
Faut leur en faire baver la seule chose qu'ils ont méritée. »

Insultée, blessée, privée de moyens d'agir, la Gendarmerie grogne. Mais relève-t-elle la tête ?

[…] »

Maurice D.

 

OBSERVATIONS.

Deux poids, deux mesures.

Que font Valls et Taubira pour interdire les rappeurs ? Rien.

Ils détournent l'attention sur Dieudonné, accusé de trouble à l’ordre public.

Ordre public ou ordre moral ?

Ordre républicain ou ordre « religieux » de la Nomenklatura au pouvoir ?

Pour complément d’analyse sur les lois liberticides  (Pleven, Gayssot, Perben, Taubira) lire « Libertés en Russie, libertés en France : la paille et la poutre », article du 25 août 2013 de  Jean-Yves Le Gallou sur le site Polemia.

http://www.polemia.com/libertes-en-russie-libertes-en-france-la-paille-et-la-poutre/

La France est de moins en moins un pays de liberté pour le citoyen de base. Mais, le Pouvoir en place entretient une propagande télévisuelle, pour faire croire au Peuple le contraire !

 

Il faut aussi relire Hannah Arendt sur l'avènement des totalitarismes.

 royaume banane

La "République bananière" est une étape

avant le totalitarisme.

 

Les révélations en cours des frasques sexuelles de notre président ne sont qu’une illustration tristement risible de la dégradation des mœurs et de la déliquescence progressive de la société, comme de la disparition des valeurs.

 

 

Commenter cet article

trublion 13/01/2014 09:31

rien non plus quand un cinéaste se permet d' envoyer de la merde sur le Christ, ou qu' une femen parodie un avortement en pleine messe !
ah j' oubliais, ça ça ne concerne que les cathos !