Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Avec mes excuses pour le retard dans la publication, dû à une cause indépendante de ma volonté.

Après l’interdiction par Manuel Valls, a priori, des spectacles de Dieudonné, qui pour une fois a divisé les membres de l’oligarchie médiatico-politique (dont Jack LANG, qui a osé se déclarer opposé à la censure d’un spectacle, dont Michel FAU (acteur et metteur en scène), et de très nombreux juristes dont ceux de la Ligue des droits de l’homme...) le Gouvernement ne capitule pas et Aurélie Filippetti, ministre de la « culture »vient de déclarer qu’elle s’occupe de contrôler internet, non seulement de l'antisémitisme et du racisme, mais aussi à tout ce qui ce qui touche à la dignité humaine! « Ou comment mettre le doigt dans un engrenage incontrôlable » d’après Agoravox. SOURCE : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/filippetti-veut-censurer-sur-146293

 

OBSERVATIONS.

  • La censure a disparu en France depuis 1906 et de tous les pays du monde, seule la Chine, communiste, exerce une censure, bien qu’imparfaite, sur internet.
  • Avec la loi sur la protection de la vie privée (précisons bien qu’il s’agit de la vie privée de l’oligarchie qui nous dirige), alors que pour les citoyens normaux, l’Etat a le droit d’entrer dans la vie privée des gens (Mitterrand ne s’en était pas gêné, Edwy Plenel peut en attester), en particulier par le contrôle d’internet. Ils prétendent que le contrôle s’exerce sur la cyber criminalité, en fait sur les mœurs intime. Voici « le pays des droits de l’homme » qui ne supporte plus la liberté de pensée ou d’expression, pourtant inscrite dans la Constitution, pas plus que ces nouveaux moralistes ne supportent la liberté de surfer, de s’informer ou d’être curieux… Pour controler "ce qui touche à la dignité humaine". QUI DECIDE DES LIMITES ?  L’ETAT ? C’est qui l’Etat en l’occurrence ? C’est ce que faisaient les républiques soviétiques et c’est ce que fait encore la Chine (toujours communiste, il est vrai), pour la politique.
  • A quand l’interdiction des ouvrages de Sade, du Kama Soutra, de Rose bonbon, ou des photos de David Hamilton, sans parler de la pornographie évidemment, mais aussi des publicités de femmes dénudées ou des spectacles des chippendales ?Qui va mettre les limites ? Aurélie Filippetti ? Des grouillots du ministères de la culture ? Des attachés parlementaires pour qui inventer des usines à gaz est le gagne-pain ? Des communicants en mal de budget ? Une nouvelle "commission théodule" (pour caser des copains)? Etc. Etc. C'est fou non ? En fait c'est sans doute un nouveau rideau de fumée, mais l'intention affichée de tout contrôler est bien là !
  • Faute de pouvoir s’attaquer à la vraie délinquance, celle qui tue (à Marseille ça continue : hier soir un nouveau meurtre à la Kalach), mais aussi celle en cols blancs, ils comptent s’attaquer à la délinquance virtuelle ou aux besoins intimes de ceux qui fréquent les prostituées. Ils ne s’intéressent pas non plus aux mœurs du Cap d’Agde, ni au fait, curieux, que l’on y trouve beaucoup d’enseignants et de bobos… en mal d'activités sexuelles originales ! Impressionnant non ?

 


 

Commenter cet article