Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Des négociations sur la Syrie sont engagées à Montreux en Suisse. Cette conférence, dite Genève II, a été organisée avec grandes difficultés.

 

Avant même que les débats ne commencent, John Kerry pour les Etats-Unis, ainsi que les représentants des « rebelles » djihadistes, déclarent d’emblée que l’objectif est d’éliminer Bachar Al-Assad (devons-nous comprendre que la paix n’est pas l’objectif de la conférence ?). Autant dire qu’ils ne veulent ni discussions, ni débats, ni solutions de compromis…

 

Notons que l’Iran (chiite), pourtant un acteur régional majeur, soutien du régime de Damas, a été éliminée de cette conférence alors que l’Arabie saoudite et la Turquie (sunnites), mais aussi la France, soutiens des djihadistes (qui sont aussi en guerre entre eux !!!), sont présents à la conférence.

 

Dans le même temps à Damas, Bachar Al-Assad déclare qu’il sera candidat aux prochaines élections en Syrie et nous fait la leçon (un comble) en rappelant que la France (nommément citée), en échange de quelques milliards du Qatar et d’Arabie, agit en contradiction avec les valeurs qui ont fait sa renommée. Bachar al-Assad qui veut donc s’en remettre au suffrage des Syriens, mais auxquel s’opposent les USA et les djihadistes !

 

Ce qui a fait dire au ministre syrien des affaires étrangères : « vous vivez à New York et prétendez dicter au peuple syrien quel est son intérêt. »

 

Atterrant !

 

Et Hollande et Fabius sont de clinquants tout autant que minables acteurs de cette mascarade.

Un président qui ne manifeste pas plus de réflexion dans ses ébats intimes que dans la conduite internationale de notre pays.

 

Atterrant !

 

Heureusement qu'il y a Poutine et la Chine  pour être réalistes (un nouveau comble). Et il y aurait encore 20% de citoyens français qui lui feraient confiance !

 

Les bras m'en tombent.

 


 



Commenter cet article