Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

 Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, pratique la politique de la terre brûlée avant de se retirer dans la sinécure du parlement européen.

  

Le peuple français en cours d'émasculation 

 

SOURCE : http://www.ajib.fr/2013/08/papa-porte-une-robe-jean-a-deux-mamans-proposition-doutils-pedagogiques-a-lecole-primaire/

 

Le premier syndicat enseignant de France, FSU (Fédération Syndicale Unitaire) vient d’émettre un rapport à la demande du Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon sur des moyens de lutter contre l’homophobie à l’école.


Ce dossier intitulé « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire », présente  des outils théoriques et pratiques pour les enseignants afin d’aborder la question de l’homophobie, mais aussi la théorie du genre. L’idée [saugrenue, NDRDC] de cette théorie est d’affirmer qu’on ne nait pas fille ou garçon mais qu’on devient fille ou garçon.

Elle vise aussi à déconstruire la complémentarité des sexes, et ainsi, lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Le corps enseignant avait déjà été invité à traiter ces questions dès l’école primaire, mais pour le syndicat et le Ministère, il manquait des supports d’accompagnement nécessaires.


Ainsi, dès le CP, les enseignants pourront lire (ou faire lire) à leurs élèves des proposition-enseignement-livres tels que « Papa porte une robe », « Jean a deux mamans », « Dis… mamanS », « J’ai deux papas qui s’aiment », « Tango a deux papas et pourquoi pas ? », « La princesse qui n’aimait pas les princes », « La nouvelle robe de Bill », « Le petit garçon qui aimait le rose », ou encore « Mehdi met du rouge à lèvres ».


Il s’agit d’une liste non exhaustive, mais ces quelques titres sont déjà très révélateurs du message à transmettre à ces si jeunes enfants.

Encore une énième raison de soutenir les projets florissants d’établissements scolaires musulmans, si bien sûr, vous désirez accorder un enseignement à nos petits musulmans conformes à nos principes, notre éthique musulmane, et nos valeurs morales.

OBSERVATIONS.

A la télé, Vincent Peillon vient nous parler d’école républicaine et la sénatrice PS, Rossignol (c’est son nom et ça ne s’invente pas) nous déclare que les enfants n’appartiennent pas aux parents mais à l’Etat.

C’est ce qui se passe en Corée du Nord et ce qui s’est passé aux heures les plus sombres de l’ex-Union soviétiques !!!!!

C’est aussi ce qui se passe dans les madrasas coraniques. 

 affiche-boutin_theorie-du-genre.jpg

 

C'est de plus en plus fou et, comme pour Pol Pot et Kim Jong-Un,  je me pose la question de la santé mentale de Vincent Peillon.

 

 


Commenter cet article

Jacques 31/01/2014 14:45

Bonjour Roger. Il n'est pas une émission politique à la télé qui essais de nous convaincre que "nous n'avons rien compris". La théorie du genre à l'école "c'est un mythe" ... "on ne parle que
d'égalité homme / Femme" (pardon femme / homme).
En somme nous ne sommes que de médisants mauvais coucheurs !
Mais alors pourquoi sommes nous si mécontents ?

Casanova 31/01/2014 14:48



Salut,


Je crois qu'en fait nous avons trop bien compris.



trublion 31/01/2014 09:30

une fois de plus, les socialistes démontrent leur capacité de nuisance et leur tendance dictatoriale !
Ils ont même réussi l' exploit de se mettre les musulmans à dos !
Hélas, ils les ont aussi réveillé