Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Mis à jour le 24 février à 10H24.

François Hollande dans le Point.

« le président de la République a souligné qu'après les violences dramatiques des derniers jours, la transition démocratique qui s'engage répond aux aspirations du peuple ukrainien », souligne le texte diffusé en début de soirée par l'Élysée. 

SOURCE : http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-hollande-salue-la-transition-democratique-qui-s-engage-23-02-2014-1795102_24.php

 

Ukraine.

Donc, d’après notre président, la démocratie c’est quelques dizaines de milliers d’individus qui descendent dans la rue, font des barricades et hurlent à la démission du président (à un an des nouvelles élections présidentielles). C’est le remplacement d’un président élu (Victor Ianoukovitch) par un président désigné par l’Assemblée nationale, présidée par un opposant, c’est l’ingérence dans les affaires du pays de pays étrangers (Ashton est encore aujourd’hui en Ukraine), c’est la libération d’un opposant majeur (Loula Timochenko) impliquée dans diverses affaires de corruption.

 

France.

Des millions de gens pacifiques dans les rues pour demander l’annulation d’une simple loi et accessoirement la démission du président. Ça c’est le fascisme en marche dans notre pays.

Ainsi, pour notre président quelques dizaines de milliers d’Ukrainiens (dont des militants d’extrême droite armés et connus et meurtriers , c’est le peuple ukrainien et la transition démocratique en marche, mais quelques millions de Français pacifiques sont des fascistes, extrémistes catholiques, ou d’extrême droite, qu’il faut ignorer et emprisonner !

 

Monsieur le président, si l’Ukraine est sur la transition démocratique, la France est loin d’être sur le même chemin.

 

D’ailleurs vous faites entrer au Panthéon Jean Zay qui a écrit un poème contre le drapeau français. Extraits

« […]

Pour cette immonde petite guenille !
Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
Pour le sang frais, le sang humain aux odeurs âpres qui gicle sous tes plis.

[…] 

Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,

Le blanc livide de tes remords.

[…]

Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs. »

  

Ce poème méritait bien l'entrée au Panthéon des grands hommes français !!! C'est incroyable. N'est-cxe pas ? Une loi puni les atteintes aux emblèmes nationaux, mais le président Hollande lui fait entrer au Panthéon un homme qui les dénigre.

 

Oui monsieur le président vous êtes un menteur, un failli et un collabo contre les valeurs nationales... les Français un jour se réveilleront et vous demanderont des comptes. 

 

J’y reviendrai.

 


Commenter cet article