Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

Si Manuel Valls cherche des idées pour améliorer la situation des entreprises, voici quelques pistes…

 

Un bulletin de salaire en France c’est 30 lignes de chiffres incompréhensibles. Ailleurs en Europe c’est entre 4 et 8 lignes au maximum.

 

Une entreprise de 50 salariés a les mêmes contraintes administratives qu’une multinationale de 200 000 employés, mais elle paie 3 fois plus d’impôts que le multinationale. Les entreprises font tout pour ne pas dépasser les 49 employés

 

Les comités d’entreprise (CE) obligatoire dès qu’une entreprise atteint et CGT-chateau.jpgdépasse 50 employés, ont fait l’objet de rapports de la Cour des comptes sur l’opacité de leur gestion et sur les fraudes (par exemple au CE-RAPT) : « Le château XVIIe [photo ci-contre] de la CGT-RATP s'est également fait remarquer par ses fêtes «Grand Siècle» aux finances douteuses. Depuis 2007, année du soixantième anniversaire du comité d'entreprise de la RATP, le CE y organise des agapes annuelles au mois de juin. Vide-greniers, animations, concert du groupe Kassav ou de Bernard Lavilliers. La facture des festivités s'élève à 447.000 euros en moyenne. Une somme astronomique et gérée de manière opaque. «Cet argent est dépensé par un agent détaché de la RATP, qui ne répond qu'aux élus, ne suit aucune procédure, choisit seul les fournisseurs dont certains pratiquent des facturations manifestement abusives, et se dispense de produire les pièces justificatives pour un nombre significatif de transactions, constate la Cour des comptes. Aucune procédure de contrôle de l'encaissement des recettes collectées lors de la fête ne permet par ailleurs d'assurer que les fonds sont bien remis par le trésorier à la caisse du comité d'entreprise.»

SOURCE : http://www.lefigaro.fr/social/2011/12/06/09010-20111206ARTFIG00661-quand-la-cgt-mene-la-vie-de-chateau.php

 

Notons que c’est un représentant de la CGT qui accusait, avec une toute particulière véhémence, Marine Le Pen d’être une bourgeoise, sur le plateau de « Des paroles et des actes. »

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article