Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Pendant que nos dirigeants glosent et supputent du sexe des anges économiques et surtout de comment faire pour éliminer des concurrents (nationalistes, souverainistes, gaullistes, défaitistes, europhobes…) à l’élection européenne du 25 mai, les Ukrainiens de l’Est (dits russophones) ont pris en main leur destin et organisé ce qu’on nous refuse dans notre République exemplaire, un référendum d’initiative populaire.  Rappel, l’histoire se répète. Constantinople a été prise par les Turcs pendant que les dirigeants discutaient du sexe des anges !

 

Le gouvernement illégitime issu d’un mouvement de foule et non d’élections, ayant décidé de supprimer la langue russe d’Ukraine,  Les Ukrainiens de l’Est ont donc organisé « un référendum d’initiative populaire » et ils ont voté à 70%), malgré leurs dirigeants illégitimes à Kiev qui voulaient les en empêcher.

 

Les dirigeants occidentaux crient que ces référendums n’ont aucune valeur (malgré 70% de participation et 90% des voix pour l’autonomie et 10% contre).

D’une part, ça se comprend, parce avec 16% d’avis favorables (soit 84% d’avis défavorables) sur la politique de François Hollande, et 40% d’abstention aux municipales, on le voit mal se suicider politiquement et proposer un référendum au peuple français avec une question simple du type « voulez-vous que je démissionne ? ».

Donc résumons ce point : la France ne propose pas de référendum au peuple français et quand il a été organisé en 2005, l’État et l’oligarchie parlementaire se sont arrangés pour ne pas en tenir compte. Vive la démocratie à l’européenne de l’Ouest !

Ce qui n’empêche pas notre président et Obama de clamer que ces référendums d’initiative populaire n’ont pas de valeur. Il est bien connu que désormais « la dictature c’est ferme ta gueule et la démocratie c’est cause toujours ! »

 

D’autre part, les mêmes Occidentaux qui proclament à longueur de déclarations et d’entretiens télévisés que l’unité de l’Ukraine ne se discute pas ! Ces mêmes Occidentaux ne se sont pas gênés pour dépecer l’ex-Yougoslavie contre l’avis du pouvoir légitime en place et ont même créé un état mafieux le Kosovo, qui n’est toujours pas viable 20 ans après sa création. Alors ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais, c’est la devise de « l’Occident » et de l’OTAN !

Résumons. Pour un observateur un peu benêt (c’est mon cas) je ne verrais pas la différence avec l’ex-Yougoslavie si Poutine venait aider les Russes d’Ukraine. D’autant plus que les mercenaires américains d’Academi ex-Blackwater (400 d’après le Point, fdesouche, RMC et le journal allemand Bild !) sont dépêchés en Ukraine pour prêter main-forte au pouvoir illégitime de Kiev. Pour attaquer des civils parce qu’ils ont voté sans contrainte ???

 

Ainsi, pendant que les Ukrainiens de l’Est votent, les Américains envoient des mercenaires qui ne sont pas des enfants de cœur. L’Amérique qui n’a rien à faire en Ukraine y envoie une armée « privée ». C’est futé ! Cependant l’information est démentie par la vice-présidente d’Academi. C’est le moins qu’elle pouvait faire.

 

OBSERVATIONS tirées d’un blog : http://www.20minutes.fr/monde/1372293-ukraine-referendum-sous-tension-a-deux-semaines-de-la-presidentielle

 

farlonger

« Au lieu de critiquer la décision de la partie est de l'Ukraine de rejoindre la Russie plutôt que de se rapprocher de l'Europe , faites donc une critique sincère de ce qu'est l'Europe et ce qu'elle nous apporte ! »

 

hemio

« Euh , juste une question , 90% de oui pour 75% de votant ça fait 67% de la population qui ont voté pour l'indépendance. Contre l'avis du gouvernement ukrainien lui-même issu d'un coup de force et qui dit que ça n'est pas légal et démocratique.
Alors ma question, la démocratie, ça commence à quel pourcentage, parce que chez nous , on est plutôt à 26% pour celui qui est élu ? 
Alors je repose ma question , la démocratie c'est à partir de quel pourcentage , apparemment c'est selon ............... »

 

Lu et approuvé, RDC. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article